Zoom

erectiestoornissen-bijwerkingen-vaatverwijdend-effect-troubles-erection-effets-secondaires-vasodilatation_493x200

Les effets secondaires de la vasodilatation

Les médicaments facilitateurs de l’érection ont un effet vasodilatateur. Mais cette action de dilatation des artères peut provoquer des effets secondaires. Bien au-delà du pénis.

Le fonctionnement des médicaments

Les médicaments facilitateurs de l’érection sont des inhibiteurs de l’enzyme phosphodiestérase 5, aussi appelés inhibiteurs PDE5. Ils provoquent un relâchement des muscles de la paroi des vaisseaux sanguins. Le résultat? Une vasodilatation, c’est-à-dire un élargissement du diamètre des artères. Et avec elle, une augmentation de la circulation sanguine. L’érection est dès lors stimulée grâce à cet afflux de sang supplémentaire.

Toutefois, une vasodilatation va aussi se produire dans d’autres organes. Elle y provoquera alors des effets indésirables (effets secondaires).

Différents types d’effets secondaires

La prise d’inhibiteurs PDE5 provoque un effet vasodilatateur dans les organes qui possèdent un réseau de vaisseaux sanguins dense comme la peau, le cœur, la muqueuse nasale et le cerveau.

Conséquences: un flush (rougeurs au niveau du visage) et des bouffées de chaleur, comparables à celles des femmes à la ménopause, peuvent apparaître.

À la clé également: des palpitations. Elles ne sont pas graves sauf chez les personnes qui prennent des médicaments à visée cardiaque, ayant eux aussi un effet vasodilatateur. Les hommes qui prennent des dérivés nitrés ne peuvent dès lors pas prendre d’inhibiteurs de la PDE5.

Au niveau des muqueuses du nez, la vasodilatation peut provoquer une sensation de nez bouché.

La migraine fait aussi partie des éventuels effets secondaires. Elle est due à la dilatation des vaisseaux sanguins qui amènent le sang au cerveau.

Effets secondaires limités et rarement handicapants

Les hommes souffrant de troubles de l’érection qui prennent une pilule facilitatrice de l’érection mentionnent souvent ce type d’effets secondaires légers. Qu’ils estiment toutefois rarement handicapants. Neuf hommes sur dix affirment que ces effets secondaires ne constituent pas un motif d’arrêt du traitement. Observez scrupuleusement les instructions données par le médecin pour un bon usage de la pilule de l’érection et faites-lui part des éventuels effets secondaires désagréables.

Si nécessaire, il pourra diminuer la dose de votre facilitateur de l’érection ou en essayer un autre.

Publicité
Les maladies de A à Z