Zoom

idees-recues-traitements-misvattingen-behandelingen_493x200

Les traitements des troubles de l'érection

Les troubles de l'érection demeurent un sujet difficile à évoquer. Conséquence: de nombreuses idées reçues circulent à leur égard et sur leurs traitements.

Les trois traitements utilisés contre les troubles de l'érection ont des effets parfaitement identiques.

Faux! Les différents médicaments ont des effets très proches, mais leur durée d'action diffère. Les effets du Tadalafil (Cialis®) sont plus longs (jusqu?à 36 heures) que ceux du Vardénafil (Levitra®) et du Sildénafil (Viagra®) (4 ou 5 heures).

Avec un traitement oral, j'aurai une érection permanente.

Faux! Les médicaments ne fonctionnent pas en permanence. Ce ne sont d'ailleurs pas des aphrodisiaques: pour obtenir une érection, le désir et la stimulation sexuelle restent indispensables.

Je peux prendre ce médicament si je n'ai aucun problème d'érection pour augmenter mes performances.

Faux! Une personne qui ne n'est atteinte d'aucun trouble de l'érection ne fera pas d'exploits avec les traitements oraux! Comme tous les médicaments, ils ne peuvent être consommés à la légère!

Je peux acheter ce type de médicament sur Internet.

Faux! De nombreuses contrefaçons, inefficaces voire dangereuses, circulent sur Internet. Ces médicaments doivent être délivrés sur ordonnance après consultation d'un médecin.

Ces médicaments sont dangereux si j'ai des problèmes cardiaques.

Faux! Ce qui peut-être dangereux pour le coeur, ce n'est pas le médicament en soi, mais plutôt le fait d'avoir un rapport sexuel lorsque l'on a des problèmes cardiaques. Un rapport sexuel peut parfois s'apparenter à un exercice physique très intense! Seule la prise de certains médicaments pour le c'ur comme les dérivés nitrés contre-indiquent absolument l'utilisation de médicaments facilitateurs de l'érection. Consultez un médecin est donc indispensable.

Le médicament n'a pas fonctionné lors de la première utilisation: ma situation est donc désespérée.

Faux! Il faut au moins trois à quatre prises à des intervalles suffisamment rapprochés les uns des autres (quelques jours) pour pouvoir affirmer que le traitement n'est pas efficace. Il existe alors d'autres options comme les injections dans les corps caverneux de produits qui dilatent les vaisseaux, les prothèses ou la pompe à vide. Il faut dans ce cas consulter un spécialiste.

Publicité
Les maladies de A à Z