Zoom

vie-sexuelle-seksleven_493x200

Troubles de l'érection et vie sexuelle

Les troubles de l'érection affectent la sexualité. Érection n'est cependant pas toujours synonyme de vie sexuelle épanouie. Celle-ci dépend aussi de la relation entre les partenaires.

Quelles conséquences peut avoir un trouble de l'érection sur l'homme et le couple ?

Un trouble de l'érection prolongé peut entraîner un sentiment de frustration et d'autodévalorisation de l'homme et de la femme et donc de perte d'identité sexuelle. L'homme a le sentiment de ne plus être un homme. La femme peut, elle, douter de sa désirabilité et donc de sa féminité. Un cercle vicieux peut alors s'instaurer : avec la peur de l'échec, l'homme a tendance à adopter une attitude de spectateur de lui-même dans l'acte sexuel. Ce qui, en soi, est anti-érotique. Or, l'érection dépend du système nerveux autonome. Elle est donc involontaire. Et si la volonté se mêle d'une fonction qu'elle ne contrôle pas, c'est le dysfonctionnement assuré!

L'érection garantit-elle une vie sexuelle satisfaisante?

Il ne faut pas confondre puissance sexuelle et compétence sexuelle. La puissance sexuelle se traduit par la capacité à activer la séquence érection - pénétration - éjaculation. Ce ne sont là que les instruments de base de la compétence sexuelle, qui correspond davantage à la qualité de la démarche érotique à l'autre : jeu de séduction, qualité de l'échange, caresses... Le défi pour l'homme est de rentrer dans la sexualité par cette intimité et cette communication, ce dont la femme a en général besoin, sans perdre sa polarité masculine. Tout dépend aussi de l'importance qui est accordée à l'érection et à la pénétration. Une femme clitoridienne n'aura par exemple pas les mêmes attentes qu'une femme vaginale.

Quand faut-il consulter un sexologue?

L'approche sexologique est indiquée quand une cause psychologique a été identifiée comme prépondérante dans l'échec sexuel. Mais aussi lorsqu'un homme ou le couple a besoin d'aide pour s'adapter aux limites physiologiques imposées par des problèmes médicaux. Le travail verbal seul est, en général, insuffisant. Une approche corporelle y est souvent associée: relaxation, hypnose, massages, approche sexocorporelle.

Publicité
Les maladies de A à Z