Témoignages

ejaculation-precoce-qui-consulter-vroegtijdige-zaadlozing-wie-raadplegen_720x320

Éjaculation précoce: qui consulter?

Pr Dirk Michielsen, service d’Urologie, UZ Brussel

Beaucoup d’hommes souffrent d’éjaculation précoce. Et trop peu osent en parler. Mais à qui faut-il s’adresser?

L’éjaculation précoce est encore souvent considérée comme un sujet tabou…

D’un côté, de nombreux hommes qui souffrent d’éjaculation précoce ne consultent pas de médecin. Ce qui ne les aide bien évidemment pas à résoudre leur problème! Pourtant, aussi difficile que cela puisse paraître, il faut oser en parler. C’est le seul moyen d’être aidé.
De l’autre, certains hommes consultent trop vite. Il leur arrive, à une ou deux reprises, de jouir trop rapidement – c’est-à-dire en moins de deux minutes après la pénétration – et ils se font déjà du souci! «Oui, mais dans les films…», me dit-on alors. Je leur explique  que les films ne sont pas toujours réalistes et ne peuvent, dès lors, pas constituer une base de comparaison.
Si un problème d’éjaculation précoce a toujours existé ou persiste et perturbe la vie de couple, il ne faut par contre pas hésiter à consulter!

Qui doit-on consulter?

Il faut garder en tête que, dans la grande majorité des cas, il n’existe pas de cause physique à l’éjaculation précoce. Les patients sont donc souvent dirigés vers un psychologue ou un sexologue. Et, parfois, également aidés par un traitement médicamenteux. L’avantage de l’urologue est de travailler dans un environnement multidisciplinaire avec différents spécialistes qui collaborent au traitement d’un même patient (psychologue, psychiatre, sexologue, thérapeute corporel…).
Dans la pratique, beaucoup d’hommes se rendent directement chez un spécialiste. parce qu’ils se sentent trop proches de leur généraliste pour lui parler ouvertement de leurs problèmes de sexualité.

Quel est le lien entre éjaculation précoce et troubles de l’érection?

Il y a souvent une confusion entre troubles de l’érection et éjaculation précoce. Or ces deux maladies sont différentes, quoique parfois liées. Lorsqu’un patient souffre de troubles de l’érection, il peut aussi avoir une éjaculation précoce. Comme il sait qu’il ne pourra pas maintenir son érection plus de 1 ou 2 minutes, le patient éjacule précocement. Mais tous les éjaculateurs précoces n’ont pas de troubles de l’érection, loin de là. Ils ont juste des difficultés à contrôler leur excitation.

La(le) partenaire doit-elle(il) accompagner le patient chez le médecin?

Oui, c’est conseillé. L’éjaculation précoce a un impact sur la satisfaction sexuelle des deux partenaires. La(le) partenaire peut aider à décrire le problème. Lors de certaines consultations, on se rend parfois aussi compte que les deux partenaires ont des attentes sexuelles bien trop importantes… ou différentes. Un entretien avec le couple peut permettre de clarifier les choses!

Publicité
Les maladies de A à Z