Epilepsie

Au quotidien

Que faire en cas de crise?

Les proches de patient peuvent intervenir avec sang-froid lors d'une crise d'épilepsie pour essayer de limiter les risques d'atteinte corporelle.

  • Tenter d'amortir la chute du patient qui perd conscience pour éviter les blessures dues au heurt violent avec le sol ou le mobilier.
  • "Avaler sa langue" est une légende et ce phénomène n'arrive jamais!
  • Lorsque le patient est dans le coma après une crise, l'installer confortablement en position allongée, le torse et la tête inclinés d'un côté (décubitus latéral) pour permettre à la salive de s'écouler hors de la bouche et éviter qu'elle ne coule dans les voies respiratoires.
  • Lors de la confusion post-critique qui peut suivre une crise même focale, et durer plusieurs minutes, ne pas s'opposer ouvertement à l'activité semi-automatique du patient car cela peut provoquer une réaction d'agitation hostile, mais plutôt le guider gentiment en attendant qu'il reprenne un état de conscience normal.
  • Si la crise d'épilepsie dure plus longtemps que les crises habituelles du patient, et en particulier si les convulsions durent plus de 10 minutes ou si les crises se répètent à courts intervalles sans que le patient ne reprenne conscience entre les épisodes il s'agit d'un "état de mal épileptique" qui est potentiellement nocif pour le cerveau et justifie qu'on fasse appel à un secours d'urgence pour l'injection intraveineuse d'antiépileptique afin d'arrêter la crise le plus vite possible.

Ecrit par Dr TugendhaftLire l’article suivant

Pour suivre l'actualité médicale, abonnez-vous aux newsletters MediPedia.
Les maladies de A à Z