Comprendre

Les crises focales

Le foyer épileptique

Lors d'une crise d'épilepsie focale, le signal électrique anormal se propage à partir de sa zone de naissance, le foyer épileptique. Cette propagation se réalise le long des voies de communication présentes dans le cerveau et implique des neurones qui commandent certaines fonctions comme, les mouvements d'un membre, la perception sensitive, la production de mots ou d'un état émotionnel particulier.

Des manifestations variées

Les manifestations de la crise d'épilepsie focale dépendent de la fonction des neurones impliqués:

  • secousses d'un membre lors de l'atteinte des zones de la motricité,
  • perception d'un son ou d'une odeur lors de l'atteinte des zones de l'ouïe ou de l'odorat,
  • répétition incontrôlée d'un mot ou d'un son lors de l'atteinte des zones du langage,
  • sentiment d'euphorie ou d'angoisse, etc.
Crise avec ou sans perte de conscience

La crise d'épilepsie focale peut survenir avec ou sans perte de conscience. Quand elle survient avec préservation de la conscience, elle sera qualifiée de crise focale (ou partielle car ne touchant qu'une partie du cerveau) simple.

Mais la conscience peut être altérée si les signaux électriques anormaux se propagent aux structures du centre du cerveau qui modulent l'état de conscience. On parle alors de crise focale (ou partielle) complexe. L'adjectif complexe signifie qu'il y a altération de la conscience: le patient n'a pas conscience de sa crise et, une fois terminée, il ne s'en souviendra pas.

Ecrit par Dr TugendhaftLire l’article suivant

Pour suivre l'actualité médicale, abonnez-vous aux newsletters MediPedia.
Les maladies de A à Z