Fibrillation auriculaire

Comprendre

Types de fibrillation auriculaire

Fibrillation auriculaire paroxystique

Un épisode paroxystique de fibrillation auriculaire est un épisode qui s’arrête spontanément. Ces épisodes de fibrillation auriculaire temporaires peuvent, chez certaines personnes, passer inaperçus. Beaucoup ne durent d’ailleurs que quelques minutes, la majorité durant moins de 24 heures.

Sa durée maximale est de sept jours. Lors d’un premier épisode, il est impossible de savoir si l’épisode s’arrêtera spontanément (fibrillation auriculaire paroxystique) ou, au contraire, s’il persistera (fibrillation auriculaire persistante).

Fibrillation auriculaire persistante

La fibrillation auriculaire persistante est considérée comme telle lorsqu’elle dure plus de sept jours. Une intervention s’impose pour mettre un terme à l’épisode et restaurer un rythme cardiaque normal, sinusal. Cet objectif peut être atteint au moyen d’un choc électrique ou de médicaments. Si la fibrillation persiste plusieurs mois, on parle de «fibrillation auriculaire persistante prolongée».

Fibrillation auriculaire chronique ou permanente

Dans certains cas, le rythme sinusal ne peut être restauré et la fibrillation auriculaire s’installe définitivement. C'est possible lorsque le rythme cardiaque reste irrégulier, mais pas trop rapide. Les symptômes ne sont pas extrêmement marqués et la personne concernée peut vivre avec, à condition de prendre les précautions nécessaires (prévenir l’apparition d’un caillot sanguin).

Ecrit par Dr Michelle Cooremanlire le chapitre suivant

Pour suivre l'actualité médicale, abonnez-vous aux newsletters MediPedia.
types-fibrillation-auriculaire-soorten-voorkamerfibrillatie_180x180
Témoignages
fibrillation-auriculaire-recidives-flutter-auriculaire-voorkamerfibrillatie-recidieven_238x120
Dr Georges Mairesse, cardiologue, (…)
palpitations-voorkamerfibrillatie-overvalt-ineens_238x120
Jean-Pierre, 60 ans
En vidéos

La fibrillation auriculaire



La fibrillation auriculaire est une maladie chronique qui résulte le plus souvent du vieillissement de l’oreillette (cavité supérieure du cœur). Au lieu de se contracter de façon régulière et ordonnée, le cœur "vibre". Le rythme cardiaque est rapide et irrégulier.
Publicité
Les maladies de A à Z