Fibrome utérin

Diagnostic

Comment diagnostique-t-on un fibrome utérin ?

De nombreux fibromes asymptomatiques sont découverts par hasard lors d’un examen gynécologique de routine. Le gynécologue décèle des irrégularités dans la forme de l’utérus, suggérant ainsi la présence de fibromes. Dans cette situation, ou lorsque la patiente présente des symptômes pouvant évoquer la présence d’un fibrome utérin, le médecin va prescrire des examens pour confirmer le diagnostic.

  • l’échographie: cet examen permet, au moyen d’ultrasons, d’obtenir une image de l’utérus afin de confirmer le diagnostic. L’échographie permet également de préciser l’emplacement des fibromes, de mesurer leur taille et de calculer leur nombre. Le médecin utilise une sonde qu’il déplace sur l’abdomen (échographie pelvienne) afin d’avoir une vue globale des organes génitaux. Il pourra aussi réaliser une échographie endovaginale (la sonde est placée dans le vagin) afin d’observer plus précisément les fibromes via l’intérieur du vagin. Il arrive également qu’un fibrome soit diagnostiqué par hasard au cours d’une échographie réalisée pour une autre raison.
  • la prise de sang: le médecin peut également proposer de réaliser un bilan sanguin, notamment lorsque la patiente souffre de méno- et/ou métrorragies. En effet, des pertes de sang fréquentes ou abondantes entraînent parfois une anémie, qu’il est important de traiter.

Des examens complémentaires peuvent également s’avérer nécessaires.

Ecrit par Kathleen MentropLire l’article suivant

Pour suivre l'actualité médicale, abonnez-vous aux newsletters MediPedia.
Comment diagnostique-t-on un fibrome utérin ? | Hoe worden baarmoederfibromen opgespoord?
Les maladies de A à Z