Fibrome utérin

Médicaments

Les modulateurs sélectifs des récepteurs de la progestérone (SPRMs)

Contrôler les saignements

Les modulateurs sélectifs des récepteurs de la progestérone (SPRMs) sont des médicaments qui se fixent sur les récepteurs de la progestérone au niveau du fibrome et modulent leur action. Ils ont notamment comme principe actif l’ulipristal acétate. Ces médicaments permettent :

  • de contrôler les saignements (par une action sur l’endomètre) en l’espace d’une semaine environ, ce qui est beaucoup plus rapide (2x) qu’avec les agonistes de la GnRH. Une aménorrhée (absence de règles) est constatée chez 90% des patients1.
  • de réduire significativement le volume du fibrome (diminution de 20 à 50%) en empêchant les cellules de se multiplier et en induisant une apoptose (autodestruction des cellules).

Un traitement pré-opératoire

Les SPRMs sont très bien tolérés et entraînent peu d’effets secondaires car ils n’induisent pas de carence en œstrogènes, responsables des symptômes liés à la ménopause. Ils sont prescrits en phase pré-opératoire, généralement pour une durée 3 mois. En effet, l’administration des SPRMs avant l’opération facilite le geste chirurgical (opération plus sûre, plus facile à effectuer et à programmer), mais vise aussi une amélioration de l’état général des patientes au moment de l’intervention. Chez les patientes souffrant de ménorragies entraînant une anémie, par exemple, la prise de ce traitement permet de corriger cette anémie et la carence en fer qui y est liée et de diminuer le besoin de transfusion pendant et après l’opération.

L’indication chirurgicale peut être ré-évaluée après traitement par SPRM. Si les douleurs, les saignements se sont radicalement amendés et que le volume du/des fibrome(s) a nettement diminué, on peut décider de ne plus opérer. L’ulipristal acétate est indiqué dans le traitement séquentiel des symptômes modérés à sévères des fibromes utérins chez la femme adulte en âge de procréer. Cette pratique permettrait d’éviter bon nombre d’hystérectomies.

1 Donnez J et al. Fertil Steril. 2016 Jan;105(1):165-173.e4

Ecrit par Kathleen MentropLire l’article suivant

Pour suivre l'actualité médicale, abonnez-vous aux newsletters MediPedia.
Les modulateurs sélectifs des récepteurs de la progestérone (SPRMs) | Selectieve progesteronreceptormodulatoren (SPRM)
Les maladies de A à Z