Hémophilie

Traitement

Les bases du traitement de l'hémophilie

Prise en charge de l'hémophilie

Les personnes hémophiles doivent être suivies par un hématologue (spécialiste des maladies du sang) qui travaille dans un centre spécialisé pour l'hémophilie. S'ils sont bien suivis par ces centres, les hémophiles peuvent traiter eux-mêmes la plupart des accidents hémorragiques à domicile. Le saignement est rapidement interrompu par des gestes de premiers secours pour les saignements bénins et par l'injection de produits coagulants pour les saignements plus importants.

Deux types de traitement de l'hémophilie

Il existe deux types de traitement de l'hémophilie:

  • le traitement à la demande,
  • la prophylaxie (traitement dit préventif).

Dans le premier cas, il s'agit d'injecter par intraveineuse le facteur de coagulation déficient en cas de saignement, en vue de l'arrêter. Dans le second cas, le facteur de coagulation est administré à intervalles réguliers (tous les deux ou trois jours). Ce type de prise en charge de l'hémophilie est très efficace pour diminuer la fréquence des saignements et limiter les invalidités qui en découlent. La qualité de vie de la personne hémophile est nettement améliorée par la prophylaxie. Elle permet en effet notamment le déroulement d'une activité professionnelle dans les meilleures conditions. Il s’agit toutefois d’un traitement contraignant justifiant des injections intraveineuses plusieurs fois par semaine.

Le problème des inhibiteurs

Le facteur de coagulation que s'administre la personne hémophile ne provient pas du patient lui-même (et pour cause: il en manque). Le facteur injecté est donc parfois considéré par son organisme comme une substance étrangère. L'organisme peut alors se mettre à fabriquer des anticorps. Ces anticorps, appelés inhibiteurs, vont neutraliser l'effet du facteur de coagulation administré. Le développement d’inhibiteurs contre le facteur de substitution est une complication redoutable car le patient s'immunise (produit des anticorps) contre son propre traitement.

Il existe actuellement des mesures possibles pour limiter la survenue de ces inhibiteurs et, s'ils apparaissent, pour en limiter les conséquences.

Ecrit par Dr Jean AndrisLire l’article suivant

Pour suivre l'actualité médicale, abonnez-vous aux newsletters MediPedia.
Les maladies de A à Z