Hypertension artérielle pulmonaire

Sommaire

L’hypertension artérielle pulmonaire: rare, mais redoutable

Hypertension artérielle pulmonaire | Pulmonale arteriële hypertensie

La pression régnant dans le réseau sanguin des poumons peut s’élever de manière anormale. On parle alors d’hypertension pulmonaire, une maladie très différente de l’hypertension «classique». Parmi les différentes causes d’hypertension pulmonaire, reprises dans une classification qui comporte 5 groupes, on trouve l’hypertension artérielle pulmonaire. Cette maladie est rare, progresse rapidement et reste incurable. Les traitements médicamenteux modernes ralentissent cependant son évolution et améliorent la qualité de vie des patients. Une hypertension artérielle pulmonaire doit être suspectée lorsqu’un essoufflement ne s’explique pas par les causes habituelles.

Zoom

Le système cardiovasculaire et respiratoire



Le cœur gauche reçoit le sang oxygéné des poumons. En se contractant, il l’injecte dans la grande circulation via l’artère aorte. Celle-ci va du cœur gauche au cœur droit et irrigue au passage tous les organes. Le cœur droit recueille le sang par l’intermédiaire des veines caves. En se contractant, il injecte le sang dans la circulation pulmonaire via l’artère pulmonaire. Celle-ci va du cœur droit au cœur gauche et réalise les échanges gazeux au niveau des poumons.

Le système cardiovasculaire et respiratoire



Le cœur gauche reçoit le sang oxygéné des poumons. En se contractant, il l’injecte dans la grande circulation via l’artère aorte. Celle-ci va du cœur gauche au cœur droit et irrigue au passage tous les organes. Le cœur droit recueille le sang par l’intermédiaire des veines caves. En se contractant, il injecte le sang dans la circulation pulmonaire via l’artère pulmonaire. Celle-ci va du cœur droit au cœur gauche et réalise les échanges gazeux au niveau des poumons.

Le système cardiovasculaire et respiratoire



Le cœur gauche reçoit le sang oxygéné des poumons. En se contractant, il l’injecte dans la grande circulation via l’artère aorte. Celle-ci va du cœur gauche au cœur droit et irrigue au passage tous les organes. Le cœur droit recueille le sang par l’intermédiaire des veines caves. En se contractant, il injecte le sang dans la circulation pulmonaire via l’artère pulmonaire. Celle-ci va du cœur droit au cœur gauche et réalise les échanges gazeux au niveau des poumons.
Publicité
Les maladies de A à Z