Hypertension artérielle pulmonaire

Diagnostic

Quand rechercher une hypertension artérielle pulmonaire?

La démarche diagnostique comprend trois étapes.

  • La première est de détecter et de confirmer l’hypertension pulmonaire.
  • La deuxième consiste à déterminer quel est le type d’hypertension pulmonaire.
  • Enfin, la troisième étape est l’évaluation de la sévérité de l’hypertension pulmonaire.

La recherche d’une hypertension pulmonaire est initiée lorsque l’essoufflement ne s’explique pas par des maladies cardiaques ou pulmonaires plus fréquentes.

Dans la moitié des cas, l’hypertension artérielle pulmonaire est associée à des affections telles que les maladies du tissu conjonctif (sclérodermie systémique…), les malformations cardiaques congénitales, l’hypertension portale (cirrhose…), l’infection par le VIH, ou encore la consommation de coupe-faim. Le diagnostic de l’une de ces affections dans un contexte d’essoufflement devrait donc motiver la recherche d’une hypertension artérielle pulmonaire.

La recherche d’une hypertension artérielle pulmonaire est systématique - donc même en l’absence de symptômes - chez les patients atteints de sclérodermie systémique (une forme de rhumatisme).

Ecrit par Dr Jean-Yves HindletLire l’article suivant

Pour suivre l'actualité médicale, abonnez-vous aux newsletters MediPedia.
Quand rechercher une hypertension artérielle pulmonaire? | Wanneer denken aan pulmonale arteriële hypertensie?
Zoom

Le système cardiovasculaire et respiratoire



Le cœur gauche reçoit le sang oxygéné des poumons. En se contractant, il l’injecte dans la grande circulation via l’artère aorte. Celle-ci va du cœur gauche au cœur droit et irrigue au passage tous les organes. Le cœur droit recueille le sang par l’intermédiaire des veines caves. En se contractant, il injecte le sang dans la circulation pulmonaire via l’artère pulmonaire. Celle-ci va du cœur droit au cœur gauche et réalise les échanges gazeux au niveau des poumons.

Le système cardiovasculaire et respiratoire



Le cœur gauche reçoit le sang oxygéné des poumons. En se contractant, il l’injecte dans la grande circulation via l’artère aorte. Celle-ci va du cœur gauche au cœur droit et irrigue au passage tous les organes. Le cœur droit recueille le sang par l’intermédiaire des veines caves. En se contractant, il injecte le sang dans la circulation pulmonaire via l’artère pulmonaire. Celle-ci va du cœur droit au cœur gauche et réalise les échanges gazeux au niveau des poumons.

Le système cardiovasculaire et respiratoire



Le cœur gauche reçoit le sang oxygéné des poumons. En se contractant, il l’injecte dans la grande circulation via l’artère aorte. Celle-ci va du cœur gauche au cœur droit et irrigue au passage tous les organes. Le cœur droit recueille le sang par l’intermédiaire des veines caves. En se contractant, il injecte le sang dans la circulation pulmonaire via l’artère pulmonaire. Celle-ci va du cœur droit au cœur gauche et réalise les échanges gazeux au niveau des poumons.
Publicité
Les maladies de A à Z