Hypertension artérielle pulmonaire

Traitement

Hypertension pulmonaire artérielle: mesures préventives

  • Limiter les efforts intenses. Néanmoins, il est conseillé de conserver une activité physique minimale - la marche par exemple - afin d’éviter la dégradation des capacités physiques et l’augmentation des symptômes, même si ces exercices peuvent paraître pénibles. Dans ce cadre, les patients sont encouragés à participer aux programmes de revalidation physique.
  • Pas d’exposition prolongée à une altitude supérieure à 1.000 m.
  • Les anesthésies générales sont à éviter.
  • Il est recommandé de se faire vacciner contre la grippe et le pneumocoque.
  • Chez les femmes, une contraception doit être mise en place. La grossesse est en effet formellement contre-indiquée, en raison du risque considérable d’aggravation de la maladie, susceptible de mettre en péril la vie de la mère comme celle de l’enfant.
  • Ne pas hésiter à recourir au psychologue, à l’assistant(e) social(e) ou à une association de patients (htapbelgique@hotmail.com pour les francophones, www.ph-vzw.be pour les néerlandophones) lorsque l’on se sent démuni face à la maladie.

Ecrit par Dr Jean-Yves Hindletlire le chapitre suivant

Pour suivre l'actualité médicale, abonnez-vous aux newsletters MediPedia.
Hypertension pulmonaire artérielle: mesures préventives | Pulmonale arteriële hypertensie: preventieve maatregelen
Zoom

Les lésions provoquées par l’hypertension artérielle pulmonaire.



En cas d’hypertension artérielle pulmonaire, les artères des poumons se contractent et leurs parois sont enflammées et s’épaississent. Des caillots peuvent en outre se former à l’intérieur de ces artères, qui vont progressivement s’obstruer. Le sang y circule plus difficilement. La pression augmente.

Les lésions provoquées par l’hypertension artérielle pulmonaire.



En cas d’hypertension artérielle pulmonaire, les artères des poumons se contractent et leurs parois sont enflammées et s’épaississent. Des caillots peuvent en outre se former à l’intérieur de ces artères, qui vont progressivement s’obstruer. Le sang y circule plus difficilement. La pression augmente.

Les lésions provoquées par l’hypertension artérielle pulmonaire.



En cas d’hypertension artérielle pulmonaire, les artères des poumons se contractent et leurs parois sont enflammées et s’épaississent. Des caillots peuvent en outre se former à l’intérieur de ces artères, qui vont progressivement s’obstruer. Le sang y circule plus difficilement. La pression augmente.
Publicité
Les maladies de A à Z