Hypothyroïdie

Autres cas

L'hypothyroïdie congénitale

Prévalence de l'hypothyroïdie congénitale

L'hypothyroïdie congénitale (de naissance) touche environ un nouveau-né sur 4.000. Les filles sont deux fois plus touchées que les garçons. Cette hypothyroïdie néonatale peut être transitoire, mais le plus souvent, elle est permanente. Elle peut être due à une malformation de la thyroïde (80% des cas), à des troubles de la synthèse des hormones thyroïdiennes, etc.

Carence en iode et crétinisme

La carence chronique en iode et l'hypothyroïdie congénitale qui en résulte sont responsables du crétinisme. Le crétinisme est une maladie qui se manifeste principalement par un développement physique et mental arrêté. Grâce à l'ajout d'iode dans certains aliments de base (pain, sel), le crétinisme a pratiquement disparu en Europe.

Une hypothyroïdie à traiter d'urgence!

L'hypothyroïdie congénitale doit être diagnostiquée tôt et traitée au plus vite. En l'absence de traitement ou si celui-ci tarde à être mis en route, l'enfant n'est pas à l'abri de lésions neurologiques graves et de séquelles (retard mental, débilité..). Voilà pourquoi, en Belgique, comme dans la plupart des pays industrialisés, un dépistage systématique est organisé chez tous les nouveau-nés. Environ 5 jours après la naissance, on prélève un peu de sang au talon et on y mesure les taux de TSH et/ou de T4, afin de déceler une éventuelle hypothyroïdie.

Ecrit par Candice LeblancLire l’article suivant

Pour suivre l'actualité médicale, abonnez-vous aux newsletters MediPedia.
Les maladies de A à Z