Témoignages

hypothyroidie-grossesse-surveillance-hypothyroidie-zwangerschap-toezicht_238x120

Hypothyroïdie: une grossesse sous surveillance

Carole

Carole est enseignante et l'heureuse maman de jumeaux de deux ans. Hypothyroïdienne, elle a été suivie de près pendant sa grossesse.

Mon hypothyroïdie a été diagnostiquée en 2006. Je me sentais complètement épuisée et faible. Quand j'étais debout, j'avais l'impression de faire des chutes de tension. Un jour, j'ai donné cours en me tenant au tableau pour ne pas tomber! Moi qui suis plutôt active, j'avais l'impression d'être une vraie loque! Et ça me déprimait. Au début, mon médecin traitant pensait à une dépression, mais comme j'ai des antécédents familiaux de troubles thyroïdiens, nous avons fait une prise de sang. Et c'était bien ça. J'ai commencé un traitement et il a fallu environ un an pour que je me sente vraiment mieux.

Adaptation du traitement et suivi régulier

En 2010, je suis tombée enceinte. J'avais un peu peur que mon taux de TSH fasse le yoyo, mais, heureusement, ça n'a pas été le cas. Mon endocrinologue a tout de suite augmenté la dose de mon traitement. Durant les 3-4 premiers mois, j'ai été suivie de près dans un service de «grossesse à risque». Après, comme tout allait bien, le suivi s'est normalisé. J'ai quand même dû faire des prises de sang tous les mois, jusqu’à l’accouchement! »

Publicité
Les maladies de A à Z