Infarctus aigu du myocarde

Au quotidien

Changer son mode de vie et contrôler les facteurs de risque

Arrêter de fumer pour protéger ses artères

Chez les patients fumeurs atteints d’une maladie coronarienne, le risque d’infarctus aigu du myocarde (crise cardiaque) est doublé par rapport aux non-fumeurs. Des études ont montré que lorsque les patients arrêtent de fumer dans les années qui suivent un infarctus du myocarde, leurs chances de survie sont plus grandes que celles des fumeurs. Un bon accompagnement psychologique lors du sevrage tabagique maximise les chances de succès.

Une alimentation saine pour un cœur sain

Après un infarctus du myocarde, il est important d’avoir une alimentation saine. Cela signifie:

  • avoir une alimentation variée,
  • absorber moins de calories pour éviter l’obésité,
  • consommer plus de fruits et légumes, de céréales complètes, de poisson, de viande maigre et de produits laitiers à faible teneur en matières grasses,
  • consommer moins de graisses saturées et donc moins de graisses d’origine animale. Réduire le pourcentage total de graisses à <30% de l’apport total en calories,
  • consommer moins de sel en cas d’hypertension.

Plus d’activité physique

Une étude de grande envergure a révélé que l’activité physique, qui fait partie du programme de revalidation après un infarctus, réduit de 26% le risque de décès des suites d’une maladie cardiaque. Il est recommandé de pratiquer trente minutes d’aérobic d’intensité moyenne, au moins cinq fois par semaine. L’exercice physique améliore aussi la condition physique générale et procure une sensation de détente.

Maîtrise du stress pour diminuer le risque de récidive

Des études ont montré que la gestion du stress réduit le risque de rechute d’une maladie cardiovasculaire. Quelques conseils pour maîtriser son stress:

  • évitez de surcharger votre agenda,
  • faites une pause pendant la journée pour vous reposer/vous détendre,
  • apprenez à déléguer des tâches,
  • ne refoulez pas inutilement vos griefs: discutez-en,
  • prévoyez du temps pour votre famille et vos loisirs,
  • relativisez davantage.

Si vous avez du mal à gérer vos problèmes de stress, n’hésitez pas à vous adresser à un psychologue.

Retour au travail après un problème cardiaque

Le plus souvent, les personnes souffrant d’une maladie coronarienne peuvent reprendre leur travail ou leurs activités. Plusieurs facteurs jouent un rôle important à cet égard, comme l’âge, la gravité de l’affection et le type d’activité professionnelle.

Ecrit par Emily Nazionale

Pour suivre l'actualité médicale, abonnez-vous aux newsletters MediPedia.
quel-mode-de-vie-apres-syndrome-coronarien-aigu-welke-levenswijze-na-acuut-coronair-syndroom_180x180
Publicité
Les maladies de A à Z