Infarctus aigu du myocarde

Traitements

SCA: que faire en attendant l’ambulance?

Lutter contre la douleur, l’essoufflement et l’anxiété

Si un syndrome coronarien aigu est suspecté sur la base des symptômes, une ambulance doit être appelée sans délai.

En attendant l’ambulance, si le médecin traitant est présent, il peut déjà administrer un médicament contre la douleur thoracique. La morphine intraveineuse constitue souvent le premier choix. Elle produit également un effet anxiolytique et vasodilatateur (augmentation du diamètre des artères coronaires).

L’administration d’oxygène est recommandée chez les patients souffrant de difficulté respiratoire.

L’anxiété est une réaction normale à la douleur et aux circonstances entourant une crise cardiaque. Il est donc important de rassurer le patient.

Dérivé nitré pour dilater les vaisseaux sanguins

En attendant l’ambulance, le médecin généraliste, ou le patient lui-même s’il en a chez lui, peut aussi administrer un dérivé nitré. Les dérivés nitrés dilatent les vaisseaux sanguins, augmentant ainsi le volume du sang circulant dans le corps, ce qui entraîne une baisse de la tension artérielle. En effet, grâce à la dilatation rapide des vaisseaux sanguins, le cœur reçoit temporairement moins de sang. Cela réduit sa charge de travail et diminue par la même occasion la douleur thoracique. Le dérivé nitré est administré sous forme de comprimé ou de spray sous la langue.

Empêcher la formation de nouveaux caillots

Outre son action analgésique (antidouleur) et antipyrétique (contre la fièvre), l’aspirine (acide acétylsalicylique) entrave le fonctionnement des plaquettes sanguines, responsables de la formation de caillots. L’aspirine empêche ainsi la formation ou l’extension du caillot sanguin. C’est pourquoi elle est systématiquement administrée en cas de SCA.

Ecrit par Emily NazionaleLire l’article suivant

Pour suivre l'actualité médicale, abonnez-vous aux newsletters MediPedia.
sca-que-faire-en-attendant-ambulance-acs-wat-te-doen-in-afwachting-van-de-ambulance_180x180
Témoignages

Infarctus aigu du myocarde



En cas de rétrécissement d’une artère coronaire (athérosclérose), la partie du muscle cardiaque qui en dépend n’est plus assez irriguée, ce qui entraîne une carence en oxygène. Lorsque l’artère est entièrement obstruée, la partie du muscle cardiaque qui n’est plus irriguée meurt: c’est l’infarctus aigu du myocarde. - syndrome coronarien aigu - athérosclérose dans une artère coronaire - atteinte du muscle cardiaque

Infarctus aigu du myocarde



En cas de rétrécissement d’une artère coronaire (athérosclérose), la partie du muscle cardiaque qui en dépend n’est plus assez irriguée, ce qui entraîne une carence en oxygène. Lorsque l’artère est entièrement obstruée, la partie du muscle cardiaque qui n’est plus irriguée meurt: c’est l’infarctus aigu du myocarde. - syndrome coronarien aigu - athérosclérose dans une artère coronaire - atteinte du muscle cardiaque
Zoom

Electrocardiogramme pour diagnostiquer l’infarctus



L’infarctus aigu du myocarde est diagnostiqué à l’électrocardiogramme (ECG) sur la base d’une anomalie du segment ST. En cas d’infarctus du myocarde avec élévation (sus-décalage) du segment ST (STEMI), l’artère coronaire est entièrement obstruée. En cas d’infarctus du myocarde sans sus-décalage de ce segment (Non STEMI), l’artère coronaire est partiellement obstruée. - Segment ST - ECG normal - STEMI - Non STEMI - Elévation du segment ST - Pas d’élévation du segment ST

Electrocardiogramme pour diagnostiquer l’infarctus



L’infarctus aigu du myocarde est diagnostiqué à l’électrocardiogramme (ECG) sur la base d’une anomalie du segment ST. En cas d’infarctus du myocarde avec élévation (sus-décalage) du segment ST (STEMI), l’artère coronaire est entièrement obstruée. En cas d’infarctus du myocarde sans sus-décalage de ce segment (Non STEMI), l’artère coronaire est partiellement obstruée. - Segment ST - ECG normal - STEMI - Non STEMI - Elévation du segment ST - Pas d’élévation du segment ST
Publicité
Les maladies de A à Z