Infarctus aigu du myocarde

Traitements

SCA: quels médicaments faut-il prendre après l’intervention?

Dès l’hospitalisation, le patient reçoit généralement des médicaments à prendre à long terme. Ils sont prescrits dans les buts suivants:

  • réduire l’agrégation des plaquettes (inhibiteurs de l’agrégation plaquettaire)

Après un syndrome coronarien aigu, le patient doit prendre à vie une petite dose d’aspirine (acide acétylsalicylique). Pour une prévention encore plus efficace de l’agrégation plaquettaire, on recommande de prendre, en plus de l’aspirine, un deuxième type d’antiagrégant au cours de la première année qui suit la crise cardiaque. Cet agent empêchera la formation d’un caillot via un mécanisme différent de l’aspirine. On réduit ainsi le risque de nouvelle crise cardiaque, tout en allongeant l’espérance de vie. Il est très important de ne pas interrompre ce traitement antiagrégant. Son interruption fait courir un risque important d’occlusion. Un risque potentiellement fatal!

  • ralentir le rythme cardiaque (bêtabloquants)

Les bêtabloquants ralentissent le rythme cardiaque et la tension artérielle. La force de pompage du muscle cardiaque diminue, tout comme la quantité de sang pompée chaque minute par le cœur. Cette diminution du travail cardiaque se traduit par une baisse de la consommation en oxygène. Le bêtabloquant réduit également les risques de trouble du rythme cardiaque après un infarctus.  Ce traitement doit être pris à vie.

  • abaisser la tension artérielle (inhibiteurs de l’ECA)

Les inhibiteurs de l’ECA inhibent les enzymes responsables de l’élévation de la tension artérielle (enzyme de conversion de l’angiotensine, ou ECA). Ils abaissent donc la tension artérielle.  Ils favorisent également la cicatrisation de la partie du cœur qui a subi l’infarctus ainsi que la stabilisation de l’athérosclérose. Ce traitement doit être pris à vie.

  • réduire le taux de cholestérol dans le sang (statines)

Ces médicaments réduisent les taux de lipides (graisses) dans le sang et protègent la paroi artérielle.

  • réduire ou ralentir la coagulation sanguine (anticoagulants)

Plusieurs études ont examiné le rôle des anticoagulants oraux dans la prévention de la récidive après un infarctus du myocarde. Leurs résultats étaient contradictoires. Un traitement par anticoagulants oraux n’est donc pas systématiquement recommandé, mais peut être envisagé chez les patients exposés à un risque élevé de caillots sanguins au sein même du cœur (avec le risque que ce caillot migre dans la circulation). Il s’agit typiquement de patients ayant eu un infarctus très étendu (au niveau de la paroi antérieure du cœur), qui présentent un anévrysme cardiaque, une fonction cardiaque considérablement altérée ou encore un trouble du rythme appelé fibrillation auriculaire (où les oreillettes ne se contractent pas de manière efficace).

Quels médicaments faut-il prendre après un syndrome coronarien aigu? Et quels sont leurs rôles?

Ecrit par Emily NazionaleLire l’article suivant

Pour suivre l'actualité médicale, abonnez-vous aux newsletters MediPedia.
sca-quels-medicaments-faut-il-prendre-apres-intervention-welke-geneesmiddelen-moeten-worden-ingenomen-na-ingreep_180x180
Publicité
Les maladies de A à Z