Insuffisance rénale

Causes

Le diabète et l’hypertension, causes d’insuffisance rénale

Une maladie en nette augmentation

Le nombre de patients présentant des troubles rénaux aigus est en augmentation ces dernières années. Cette tendance est liée à l’augmentation de certaines maladies chroniques qui peuvent être responsables d’une insuffisance rénale. Parmi ces maladies, le diabète et l’hypertension forment le peloton de tête en rendant compte ensemble de 50 à 60% des cas d’insuffisance rénale terminale. Ces dernières années, d’autres causes d’insuffisance rénale ont émergé, comme les maladies rénales associées à une insuffisance cardiaque ou une maladie des grands et moyens vaisseaux (syndrome  cardio-rénal et néphropathies vasculaires). Leur fréquence est en nette augmentation.
Il existe de nombreuses autres causes probables de l’insuffisance rénale. Dans des cas rares, certaines maladies héréditaires peuvent être impliquées. Mais dans 10 à 15% des cas, aucune cause d’insuffisance rénale ne peut être déterminée.

La microalbuminurie: un signe précoce

Environ 25% des patients contraints de suivre une dialyse sont diabétiques. L’atteinte rénale causée par le diabète est due à une détérioration des petits vaisseaux au sein des glomérules. Cette maladie est appelée néphropathie diabétique. Les signes d’atteinte des reins doivent être activement recherchés en cas de diabète. Un des marqueurs les plus intéressants et les plus précoces est la microalbuminurie. Il s’agit de la présence de très faibles quantités de protéines dans l’urine (30 à 299 mg d’albumine par 24 heures).

Le contrôle strict de la pression artérielle

Les reins jouent un rôle important dans la régulation de la tension artérielle car ce sont eux qui gèrent la teneur en sel et l’équilibre hydrique du corps. Une maladie rénale peut donc conduire à l’apparition d’une hypertension. La pression artérielle élevée est nocive pour les reins et va aggraver l’insuffisance rénale: il s’installe alors un cercle vicieux. C’est pour briser ce cercle vicieux que l’on recommande un contrôle strict de la pression artérielle (< 130/85 mmHg) chez les patients insuffisants rénaux. Ce contrôle strict a pour but de protéger les reins mais aussi de réduire le risque de complications cardiovasculaires.

Ecrit par Dr Peter MareenLire l’article suivant

Pour suivre l'actualité médicale, abonnez-vous aux newsletters MediPedia.
iStock_000000174893XSmall

A lire aussi

Témoignages
trajet-de-soins-zorgtraject_238x120
Jan Donck, néphrologue à l’AZ Sint- (…)
maladies-renales-genetiques-genetische-nierziekten_238x120
Bruno Woitrin, Président de l'AIRG (…)
encadrement-dialyse-begeleiding-dialyse_238x120
Tatiana Diakun, infirmière spécialisée (…)
En vidéos
Voyage au sein de la fonction rénale
Publicité
Les maladies de A à Z