Zoom

urgence-dialyse-spoedgeval_493x200

Dialyse: des complications possibles?

Quels sont les signes d’alerte pour les insuffisants rénaux sous dialyse? Quand faut-il se rendre aux urgences ou consulter au plus vite son néphrologue?

Infections de la fistule ou du cathéter de dialyse

L’hémodialyse nécessite la création d’une fistule (jonction entre une artère et une veine), généralement dans l’avant-bras. Cette connexion permet d’amener le sang du patient avec une pression suffisante dans le bras pour permettre un placement facile de l'aiguille de dialyse. Dans le cas de la dialyse péritonéale, le cathéter est inséré en dessous du nombril, non pas dans un vaisseau sanguin, mais dans la cavité péritonéale (espace situé entre les feuillets du péritoine qui tapissent les organes digestifs). Douleurs et rougeurs sont les premiers symptômes d’infection qui peuvent éventuellement apparaître autour d’une fistule ou d’un cathéter. Si ces symptômes sont aussi accompagnés de fièvre, une prise en charge médicale doit être organisée d’urgence. Un traitement par antibiotiques permet en général de contrôler rapidement la situation. Pour éviter ce type d’infection, il convient d’observer strictement les règles d’hygiène recommandées par les équipes médicales.

Excès de potassium dans le sang

Les personnes sous dialyse doivent limiter leur consommation d'aliments riches en potassium. Attention aux excès de fruits et légumes secs. Évitez aussi de consommer trop de chocolat, bananes, choux et épinards. En abuser peut engendrer une hyperkaliémie (excès de potassium dans le sang) dont la conséquence ultime est un arrêt cardiaque. Les symptômes auxquels il faut être attentif sont: une bradycardie (ralentissement du rythme cardiaque), des palpitations cardiaques, des nausées et vomissements et des fourmillements, tremblements ou engourdissements des membres. Ces symptômes ne surviennent toutefois que quand l'hyperkaliémie est déjà sévère. Il est alors absolument indispensable de se rendre au plus vite dans un centre de dialyse ou aux urgences. En cas d’hyperkaliémie avancée, les patients doivent en effet être soignés en réanimation Si l’hyperkaliémie est modérée, un régime alimentaire pauvre en potassium et une prise régulière de résines échangeuses d’ions suffisent.

Surcharge en eau et en sel

Si vous éprouvez une sensation anormale d’essoufflement, contactez votre néphrologue. Il s’agit peut-être d’une surcharge en eau et en sel. Cette complication touche davantage les personnes dialysées qui n’urinent plus. Elles doivent se limiter à un apport en eau de ½ litre par jour et suivre un régime pauvre en sel. Une surcharge en eau et en sel peut provoquer un œdème pulmonaire aigu (de l’eau pénètre dans les alvéoles pulmonaires), une décompensation cardiaque (le cœur n’est plus apte à éjecter le volume de sang qu’il contient), et aggraver une hypertension artérielle préalable.

Publicité
Les maladies de A à Z