Zoom

L'autodialyse: pour qui et pourquoi?

Entre la dialyse en centre hospitalier et l'hémodialyse à domicile, l'autodialyse permet aux patients de bénéficier d'une structure commune, moins médicalisée que l'hôpital mais plus rassurante que le domicile.

Lorsque le recours à la dialyse (traitement de substitution de la fonction rénale) devient inévitable, reste à définir quel type de traitement est le plus adéquat pour le patient. En général, ce choix est guidé par le médecin néphrologue et ce, en fonction de différents critères. Parmi eux, l'âge, l'existence ou non de pathologies associées à l'insuffisancerénale (diabète, maladies cardiovasculaires…) et le degré d'autonomie du patient.

Dialyse à l'hôpital ou à domicile

Lorsque le choix se porte sur l'hémodialyse plutôt que sur la dialysepéritonéale (épuration continue du sang par l'introduction d'une solution de dialyse dans l'abdomen), trois options s'offrent aux patients: l'hémodialyse en centre hospitalier, à domicile ou au sein d'une unité d'autodialyse. Le premier cas de figure est réservé aux malades nécessitant une surveillance médicale soutenue. Les patients sont suivis durant leurs séances par un néphrologue et des infirmières spécialisées qui se chargent d'effectuer tous les gestes techniques. L'hémodialyse à domicile est, quant à elle, un type de dialyse proposé aux patients autonomes et actifs. Une fois formés et après avoir acquis le matériel nécessaire (un espace de rangement doit être prévu dans la maison), les patients qui optent pour cette solution gèrent de A à Z leurs séances (généralement avec l'aide d'un proche) et peuvent déterminer eux-mêmes leurs horaires.

Entre les deux: l'autodialyse

Autre alternative permettant de pallier à la surcharge des centres hospitaliers, l'autodialyse est, comme l'hémodialyse à domicile, surtout accessible aux patients autonomes et ne présentant pas d'autres pathologies connexes. Cette solution est particulièrement intéressante pour les patients qui ne souhaitent pas imposer leur maladie de manière trop importante à leur conjoint, mais préfèrent la flexibilité et l'ambiance du centre d'autodialyse à l'environnement médicalisé de l'hôpital. Une infirmière y est présente en permanence pour assurer le bon déroulement des séances et, souvent, pour mettre à jour les dossiers de surveillance des patients (cahiers de dialyse). Après avoir reçu une formation, ces derniers se chargent de tous les actes techniques liés au traitement: préparation du bain de dialyse, programmation du générateur, branchement et débranchement de la machine et désinfection du matériel.

Implication et échange

Comme la dialyse péritonéale et l'hémodialyse à domicile, l'autodialyse permet aux patients de participer activement à leur traitement. Impliqués, responsabilisés, bon nombre d'entre eux acceptent mieux cette maladie lourde dont ils ne guériront jamais vraiment. Avantage par rapport à la dialyse péritonéale et l'hémodialyse à domicile: l'autodialyse permet aux patients de côtoyer des personnes affrontant les mêmes difficultés. Pouvoir parler, s'échanger des informations sur l'insuffisancerénale et s'entraider est en effet souvent essentiel pour surmonter cette maladie.

Aurélie Bastin

Source: L'autodialyse,  L. Cecile - A. Dejean , Projet DESS "TBH", UTC, 01-02, pp 68.

Publicité
Les maladies de A à Z