Zoom

calcifications-risque-cardiovasculaire-verkalkingen-cardiovasculair-risico_493x200

Insuffisance rénale: calcification des artères

Chez les insuffisants rénaux, les calcifications précoces des artères sont fréquentes, et augmentent le risque de complications cardiovasculaires. Quelques règles à suivre pour les prévenir.

Insuffisance rénale et maladies cardiovasculaires

Avec l’âge, nous développons tous des calcifications vasculaires. Des dépôts anormaux de sels de calcium se forment dans nos artères, conduits qui transportent le sang du cœur vers les organes. Chez les personnes atteintes d’insuffisance rénale chronique, ce phénomène est plus fréquent et surtout plus précoce. En effet, ces problèmes débutent plusieurs dizaines d’années plus tôt que dans le reste de la population, concernée surtout aux alentours de 75 ans. Ces calcifications peuvent mener à de graves problèmes cardiovasculaires, première cause de décès chez les patients dialysés. Ces dépôts peuvent également accélérer la progression de l’insuffisance rénale.

Causes des calcifications chez l’insuffisant rénal

L'insuffisance rénale s'accompagne d'une baisse du taux de calcium et d'une élévation du taux de phosphore dans le sang. Ce déséquilibre favoriserait la calcification précoce des artères au niveau du milieu des parois, appelé média. En effet, pour compenser celui-ci, les glandes parathyroïdes, situées dans le cou, sécrètent de la parathormone (PTH). Cette hormone va stimuler la résorption osseuse (altération de la structure de l'os), ce qui provoque la libération de calcium dans le sang. Les traitements de l’insuffisance rénale comme la dialyse ou certains médicaments, peuvent également enrichir l’organisme en calcium. Il en résulte de plus grands dépôts de calcium dans les vaisseaux et donc de calcifications.

Parallèlement, les insuffisants rénaux doivent souvent faire face à un autre type de calcification de leurs artères, qui va cette fois toucher la partie interne de la paroi de leurs artères, l’intima. En cause: des plaques d’athérome, des dépôts de lipides (graisses). Ces dépôts sont favorisés par le tabac, l’excès pondéral, ainsi que le diabète, l’excès de cholestérol et l’hypertension, trois complications fréquentes chez les insuffisants rénaux chroniques.

Prévenir les calcifications chez l’insuffisant rénal

Si vous êtes atteint d’insuffisance rénale, il est important de prévenir au plus vite la formation de ces calcifications vasculaires. Celles-ci sont quasiment irréversibles, même en cas de récupération de la fonction rénale suite à une greffe. Pour éviter ces problèmes, votre médecin veillera à ce que vous ne receviez pas de quantités excessives de calcium dans le cadre de votre traitement, avec un dialysat trop riche en calcium par exemple. Pour réduire votre taux de phosphore, évitez certains additifs alimentaires, substances ajoutées aux aliments que vous achetez en grande surface, et qui contiennent du phosphate mais pas de protéines. C’est le cas par exemple des sodas de type "cola". Enfin, évitez le tabac et l'excès pondéral, et surveillez votre taux de cholestérol et votre tension artérielle, qui sont d'importants facteurs de risque de calcifications artérielles.

Publicité
Les maladies de A à Z