Zoom

Quels sont les critères pour être receveur/donneur?

Que se passe-t-il entre le moment où un donneur décède et celui où un receveur potentiel est contacté? Si le temps écoulé depuis la date d'inscription sur la liste d'attente est primordial au moment d'attribuer un rein, des critères logistiques et médicaux sont également pris en compte pour déterminer l'identité du receveur.

Les principaux critères sont d'ordre médicaux. Le groupe sanguin du donneur doit être compatible avec celui du receveur pour que la transplantation puisse avoir lieu (le facteur rhésus n'entre quant à lui pas en ligne de compte).

Concrètement

- Les donneurs O peuvent donner un rein à tous mais ne peuvent recevoir un organe que des personnes du même groupe sanguin.

- Les donneurs A peuvent donner un rein aux receveurs A et AB et peuvent recevoir un organe des donneurs A et O.

- Les donneurs B peuvent donner un rein aux receveurs B et AB et peuvent recevoir un organe des donneurs B et O.

- Les donneurs AB ne peuvent donner un rein qu'aux receveurs AB mais peuvent recevoir un organe de tous les groupes sanguins.

La réalisation ou non d'une greffe dépend également des résultats d'un test de compatibilité appelé "crossmatch lymphocytaire". Ce test consiste à vérifier qu'aucun anticorps présent dans le sérum du receveur n'est capable de reconnaître les antigènes présents sur le greffon. Dans le cas contraire, la transplantation ne pourra avoir lieu.

Dans le cas d'une greffe à partir d'un donneur vivant, il faut également s'assurer que ce dernier ne présente pas une anomalie rénale (environ 10 % de la population vivent avec une fonction rénale déficiente, souvent sans s'en rendre compte), une maladie évolutive, une contre-indication à l'anesthésie ou s'il n'est pas atteint d'un virus qui pourrait être transmis au receveur (VIH, hépatite…).

D'un point de vue logistique

Le temps qui va s'écouler entre le moment où la circulation sanguine du donneur sera à l'arrêt et celui où la circulation sera rétablie dans l'organe transplanté est également une donnée importante lorsqu'il s'agit d'attribuer un greffon. Membre du réseau Eurotransplant, la Belgique est susceptible de recevoir des organes des 6 autres pays de l'Union européenne qui en font partie (Pays-Bas, Luxembourg, Allemagne, Autriche, Slovénie et Croatie). Dans le cas précis des greffes de reins, le laps de temps maximum entre les deux opérations ne peut dépasser 48 heures. Un délai qui permet d'éviter de déplacer l'organe d'un hôpital à l'autre en hélicoptère ou en avion privé (ce qui peut arriver lorsque l'organe à transplanter est un c'ur ou un poumon). En général, les reins sont transportés en voiture ou par avion de ligne régulière. La distance entre l'hôpital du donneur et celui du receveur pourra toutefois être prise en compte au moment de choisir le receveur.

Aurélie Bastin

Pour plus d'informations sur la greffe d'organe: https://portal.health.fgov.be (rubrique "ma santé", "organes, sang, tissus et cellules", "organes").

Publicité
Les maladies de A à Z