Zoom

Quelle quantité de boisson pouvez-vous absorber si vous êtes dialysé?

Les patients dialysés doivent limiter leur prise de boisson. Un excès de liquide dans le sang peut en effet provoquer la formation d'un oedème, engendrer de l'hypertension et même des problèmes cardiovasculaires. Selon le type de dialyse, l'apport en liquide recommandé varie d'un demi-litre à un litre par jour.

Des reins en parfaite santé maintiennent l’hydratation du corps en équilibre. Ils filtrent le sang et les déchets collectés aboutissent dans la vessie où ils sont éliminés du corps via l’urine. Quand la fonction rénale s’affaiblit, il est fréquent que le liquide absorbé ne soit pas éliminé suffisamment si bien qu’il s’accumule dans le corps. La dialyse a pour but de palier cette baisse d’activité, mais si vous absorbez trop de boisson entre deux dialyses, vous risquez d’être « en surplus », et d’avoir de ce fait des problèmes de tension et respiratoires. Selon la fonction résiduelle des reins et le type de dialyse il faut alors limiter la prise de liquide.

Quelle quantité pouvez-vous boire?

« Il est important de faire une distinction entre les différentes dialyses », précise d’emblée Veerle Resseler, diététicienne au service de néphrologie de l’Universitair Ziekenhuis Leuven - Gasthuisberg. « En cas de dialyse péritonéale, nous prenons comme base 750 millilitres à 1 litre par jour, plus le volume d’urine produit. En cas d’hémodialyse, la prise est plus limitée: la base est un demi-litre plus le volume de la production d’urine. Cette restriction concerne l’hydratation sous forme liquide. Nous ne tenons pas compte ici du liquide provenant de l’alimentation, parce qu’il est en grande partie éliminé via la transpiration et la respiration. Comme les patients dialysés suivent un régime, leur consommation de fruits, légumes et pommes de terre est de toute manière restreinte. »

Quelles sont les boissons recommandées?

« Nous prenons l’eau comme base, bien que certains types d’eau conviennent moins bien parce qu’ils contiennent trop de sodium (sel). Il est conseillé aux patients hémodialysés de ne pas boire de café fort mais du thé ou du café léger parce que le café fort contient énormément de potassium », explique Veerle Resseler. « Les patients hémodialysés doivent être extrêmement prudents en ce qui concerne la prise de sodium, de potassium et de phosphore. Tandis que les patients qui suivent une dialyse péritonéale doivent surtout faire attention au sodium. Il faut toutefois préciser que chaque situation individuelle est différente. Tout dépend encore de la quantité d’urine produite: une personne qui urine beaucoup, peut boire davantage. »

Quelques conseils

« Nous conseillons aux patients dialysés de boire par petites quantités en s’aidant pour ce faire de petits gobelets (de 100 millilitres environ) et de répartir par la même occasion leur consommation sur l’ensemble de la journée. Pour atténuer leur soif ils peuvent aussi sucer un glaçon ou humidifier leurs lèvres », ajoute Veerle Resseler.

Il est conseillé de ne boire que si vous avez vraiment soif. Evitez les aliments trop salés ou trop épicés qui pourraient déclencher une impression de soif. Vous pouvez aussi sucer une pastille à la menthe ou mâcher un chewing-gum: cela stimule les glandes salivaires et permet d’avoir la bouche moins sèche.

Guy Bourgeois

Publicité
Les maladies de A à Z