Zoom

Dialysés: quels sont vos droits?

Lorsque la dialyse devient inéluctable, les insuffisants rénaux sont confrontés à des coûts en soins de santé plus élevés tout en étant parfois contraints d'opter pour un mi-temps médical ou de mettre fin à leur activité professionnelle. Heureusement, des aides existent pour atténuer ces contraintes financières.

Remboursement des soins de santé…

Si les coûts directs liés au traitement par dialyse sont remboursés par la mutuelle, d'autres frais peuvent venir s'y ajouter. Il est donc souvent conseillé de souscrire une assurance complémentaire qui couvrira l’entièreté ou une partie des frais restés à charge (ticket modérateur sur les médicaments et les analyses sanguines par exemple). Sachez aussi que dès que le total de vos tickets modérateurs atteint 450 €, vous bénéficiez du forfait maladie chronique. S'élevant à 257,79 € en 2007 (253,61 € en 2006), ce forfait est versé et calculé automatiquement par les mutuelles.

… et des frais de transport

"Je recommande toujours aux patients moins mobiles de s'affilier à une mutuelle dont l'assurance complémentaire intervient au niveau des frais de transport vers les centres de dialyse", ajoute Françoise Cochez, assistante sociale aux Cliniques Universitaires Saint-Luc. "Les frais de déplacement pour chaque visite de contrôle chez le néphrologue peuvent également être pris en charge par la mutuelle."

Quelles démarches effectuer vis-à-vis de mon employeur?

Aucune, à moins de ne plus pouvoir travailler à temps plein. "Les patients dialysés ou greffés qui ont des difficultés à poursuivre leur activité peuvent bénéficier d'un mi-temps médical", précise Françoise Cochez. "Pour ce faire, ils doivent disposer d'un certificat médical et de l'autorisation du médecin conseil de la mutuelle. Un accord doit également être trouvé avec l'employeur." Une formule qui facilite le quotidien des patients tout en leur permettant de bénéficier d'une rémunération complète prise en charge pour moitié par la mutuelle. Un conseil: prévenez le médecin-conseil de la mutuelle si vous souhaitez partir en vacances à l'étranger. Vous éviterez ainsi de perdre vos indemnités d'incapacité de travail au cas où vous seriez convoqué durant cette période.

Reconnaissance du handicap et allocations

"En faisant compléter un formulaire médical (disponible à l'administration communale) par leur médecin traitant ou par leur néphrologue, les patients dialysés peuvent obtenir une reconnaissance de handicap à 66 % auprès du ministère des Affaires Sociales", poursuit Françoise Cochez. "Une fois le formulaire envoyé, le patient sera convoqué par le médecin du ministère. Ce dernier déterminera le pourcentage du handicap ainsi que le nombre de points d'invalidité du patient. En fonction de ce pourcentage, du nombre de points, de ses revenus et de sa situation familiale, la personne dialysée pourra bénéficier d'une allocation de remplacement de revenus (accordée lorsque le handicap réduit les revenus professionnels à un tiers ou moins de ce qu’une personne valide est en mesure de gagner), d'une allocation d'intégration (accordée lorsque le handicap implique des frais supplémentaires pour s'intégrer dans la vie sociale) et/ou de certains avantages sociaux (carte de stationnement, tarif téléphonique social, réductions pour le gaz, l'électricité, les transports en commun…)." Dernière précision: si la demande de reconnaissance de handicap est effectuée avant l'âge de 65 ans, le patient dialysé peut également bénéficier d'une exonération fiscale et d'une réduction sur le précompte immobilier.

Aurélie Bastin, avec la collaboration de Françoise Cochez, assistance sociale aux Cliniques Universitaire Saint-Luc.

Pour plus d'information et pour connaître les adresses et les numéros de téléphone utiles, vous pouvez consulter la rubrique "aide" de notre site.

Publicité
Les maladies de A à Z