Zoom

Infections urinaires: quel impact sur les reins?

La part d'insuffisances rénales chroniques causées ou favorisées par une infection urinaire est très faible: de 1 à 2% seulement. Pour le Pr Yves Pirson, néphrologue aux Cliniques Universitaires Saint-Luc, dans la mesure où ces infections peuvent être prévenues et traitées, ce pourcentage reste trop important.

Très fréquentes – de 30 à 50% des femmes sexuellement actives auront au moins une infection urinaire dans leur vie – les cystites, mêmes récidivantes, ne sont que très rarement à l'origine d'une insuffisance rénale chronique. S'il n'y a généralement pas lieu de s'inquiéter en cas de "banale" cystite, il faut néanmoins rester attentif aux deux circonstances dans lesquelles une infection urinaire peut contribuer à l'apparition de lésions rénales: le reflux vésico-uretéral et le calcul d'infection.

Infections urinaires chez l'enfant

Le reflux vésico-uretéral de l'enfant est la conséquence d'une anomalie au niveau de l'un des uretères (conduits permettant à l'urine de s'écouler des reins vers la vessie). "Lorsque nous urinons, la communication entre les reins et la vessie se ferme grâce à un mécanisme de clapet", explique le Pr Yves Pirson. "Si ce clapet ne fonctionne pas correctement, une partie de l'urine remonte vers les reins." Conséquence: la vessie n'est jamais totalement vidée, ce qui favorise les infections. "Le reflux vésico-uretéral est l'une des causes importantes d'insuffisance rénale chez l'enfant et l'adolescent, mais il n'est pas certain que l'infection urinaire qu'elle provoque soit à elle seule à l'origine des lésions rénales", précise le néphrologue. Le reflux est en effet généralement associé à des anomalies de développement du rein, circonstance qui contribue certainement tout autant que l'infection urinaire à l'apparition d'une insuffisance rénale. En cas de cystite chez l'enfant (surtout chez les garçons et lorsqu'elles se multiplient), il est conseillé de consulter un néphropédiatre. La mise en évidence d'un reflux vésico-uretéral peut en effet nécessiter sa correction pour mettre l'enfant à l'abri des récidives d'infections rénales.

Calculs d'infection: le suivi est important

Chez l'adulte, seules les infections urinaires entraînant l'apparition d'un calcul dit d'infection peuvent mener à une insuffisance rénale chronique. "La formation de ces calculs qui remplissent et obstruent les reins est due à la présence de bactéries particulières dans les urines, dont la plupart appartiennent à la famille des Proteus", précise le Pr Pirson. "Généralement asymptomatiques, ces calculs sont souvent découverts lors d'une échographie de l'abdomen. Il arrive également parfois qu'ils se signalent par des douleurs lombaires." En termes de traitement, seules la suppression de la totalité de ces calculs et l'éradication permanente de l'infection urinaire sont efficaces. "Les personnes qui ont contracté ce type d'infection courent un risque important de récidive. Un suivi régulier de ces patients est donc primordial", insiste le Pr Pirson. Quant aux mesures de prévention, elles sont identiques à celles conseillées pour éviter les cystites: "il est important d'apporter une attention particulière à l'hygiène intime, de boire beaucoup d'eau (1,5 litres par jour) et d'uriner régulièrement."

Aurélie Bastin, avec la collaboration du Pr Yves Pirson, néphrologue aux Cliniques Universitaires Saint-Luc.

Publicité
Les maladies de A à Z