Zoom

journee_mondiale_rein-wkd_logo

Journée Mondiale du Rein: l'hypertension sur la sellette

Environ 80% des patients atteints d'insuffisance rénale chronique souffrent aussi d'hypertension artérielle. Une maladie qui sera au centre de la Journée Mondiale du Rein, le 12 mars prochain.

Alors que l'espérance de vie ne cesse d'augmenter, nous sommes de plus en plus exposés aux maladies chroniques telles que l'hypertension, le diabète et l'insuffisancerénale. Près d'un milliard de personnes dans le monde présentent une pression artérielle anormalement élevée. Un chiffre qui devrait encore grimper dans les années à venir. D'après les prévisions, en 2025, la prévalence de l'hypertension devrait augmenter de 24% dans les pays développés et de 80% dans les régions en voie de développement comme l'Afrique et l'Amérique Latine.

Insuffisance rénale et hypertension: un cercle vicieux

En plus des dégâts qu'elle occasionne au c'ur et aux vaisseaux cérébraux, l'hypertension provoque un rétrécissement des artères qui irriguent les reins. Résultat: des lésions apparaissent au niveau des glomérules (unités de filtration du rein), altérant de façon plus ou moins importante le fonctionnement des reins. Autre problème: chez 80% des patients, l'insuffisancerénale, qu'elle soit induite ou non par une tension élevée, contribue à l'apparition et au développement de l'hypertension. En cause: une rétention d'eau et de sel qui se manifeste lorsque les reins ne parviennent plus à réguler le volume sanguin circulant. S'installe alors un cercle vicieux où l'insuffisancerénale est à l'origine d'une pression artérielle trop élevée qui elle-même accélère la dégradation des fonctions rénales.

Prévenir ou ralentir l'évolution de l'insuffisance rénale

Le contrôle de la pression artérielle est donc primordial, tant pour prévenir que pour traiter les maladies rénales chroniques. En cas d'insuffisancerénale, la pression sanguine ne doit pas dépasser 130/85 mmHg (millimètres de mercure). Pour parvenir à cette mesure, il est essentiel de pratiquer régulièrement des exercices physiques, d'éviter une surcharge pondérale et d'opter pour un régime pauvre en sel (entre 4 à 6 grammes par jour contre 12 à 15 grammes dans un régime normal).  Des médicaments antihypertenseurs peuvent également être prescrits pour réguler la tension artérielle et, de la même façon, freiner l'évolution de la maladie rénale chronique.

     

Publicité
Les maladies de A à Z