Zoom

Des pieds sous haute protection

En cas de diabète, les pieds doivent bénéficier d'une attention quotidienne, en particulier lorsque le patient souffre aussi d'insuffisance rénale chronique. Une précaution qui permet de réduire sensiblement le risque de complications.

En constante augmentation, le diabète touche aujourd’hui environ 5% de la population. Or, cette maladie, qui se caractérise par un excès de sucre dans le sang (en raison d’une action insuffisante de l’insuline), peut entraîner de nombreuses complications à long terme: atteinte des yeux, des vaisseaux… et des reins. Le diabète représente d’ailleurs actuellement la première cause d’insuffisancerénale.

Zone à risque

Une des complications les plus fréquentes chez le patient diabétique est l’infection des pieds, qui peut, si elle n’est pas prise en charge suffisamment tôt, déboucher sur une gangrène et une amputation. L’atteinte des vaisseaux chez le patient diabétique entraîne en effet souvent une mauvaise irrigation des membres inférieurs. Toutes les petites plaies se trouvant dans cette zone cicatriseront donc plus difficilement. De plus, en raison de l’atteinte des nerfs, le patient diabétique présente souvent une sensibilité amoindrie au niveau des pieds. De petites blessures sans importance peuvent ainsi s’infecter sans que le patient ne ressente de douleur ou de gêne. Le risque de voir dégénérer une petite lésion est donc élevé, a fortiori en cas d’insuffisancerénale chronique.

Les pieds à la loupe

Il est donc essentiel pour le patient d’examiner régulièrement ses pieds afin de prévenir l’infection de petites plaies. Durillons, gerçures, callosité, mycoses, ampoules… Chaque petite lésion devra être immédiatement traitée. Cette inspection doit se faire quotidiennement, si besoin à l’aide d’un petit miroir ou d’une autre personne. Si elles sont prises à temps, la grande majorité des lésions pourront être facilement traitées. À l'inverse, lorsqu’on laisse la plaie s’infecter, le risque de gangrène et d’amputation reste non négligeable.

Aux petits soins

Pour prévenir toute complication, il est impératif de procéder à un lavage quotidien des pieds à l’eau chaude en veillant à bien les sécher, surtout entre les orteils. Si la peau est sèche, talons et plantes des pieds devront être soigneusement hydratés. La coupe des ongles doit se faire à angles droits et être complétée par un limage délicat des coins. Pour cette étape, le recours à un podologue ou à un pédicure est souvent très utile. Par ailleurs, il est essentiel de posséder de bonnes chaussures et, si possible, de ne pas porter la même paire deux jours de suite afin d’éviter un phénomène de frottement régulier. Afin de minimiser le risque de blessure, il est également fortement déconseillé de marcher pieds nus chez soi.

Julie Luong

Publicité
Les maladies de A à Z