Zoom

plan_pluriannuel-63306CORRGB1

Un plan pluriannuel pour une meilleure prise en charge de l'insuffisance rénale

Consciente des lacunes en la matière, Laurette Onkelinx, la Ministre de la Santé, a élaboré un grand plan pluriannuel "malades chroniques". Ce plan verra ses premières avancées concrètes dès le début 2009 grâce à un budget annuel de 50 millions d'euros.

Des soins et des médicaments mieux remboursés

Dans le but d’améliorer le pouvoir d’achat des maladeschroniques, Laurette Onkelinx a décidé de revoir à la baisse le plafond du maximum à facturer (MàF). Concrètement, pour l’année 2009, un budget de 10 millions d’euros sera alloué à cette modification du MàF pour les maladeschroniques qui verront également leur statut mieux reconnu. Ce plan pluriannuel prévoit également de nouveaux remboursements pour les médicaments dits de classe D qui ne sont pas remboursés actuellement. "Concrètement, explique la Ministre, cela signifie qu’à titre individuel, nous allons rembourser aux maladeschroniques des médicaments qui ne sont pas remboursés à d’autres personnes. Seconde mesure: au niveau de l’ensemble des dépenses médicales des maladeschroniques, la prise en charge à 100% des dépenses de médicaments sera plus rapide."

Le trajet de soins, un nouveau contrat

Le 28 novembre dernier, le Conseil des Ministres a marqué son accord sur le projet d’Arrêté Royal concernant le "trajet de soins". Il s’agit d’un engagement écrit - sous la forme d’un contrat de 4 ans renouvelable - qui lie le patient maladechronique, son médecin généraliste et son médecin spécialiste. À la clé de ce trajet de soins: un meilleur suivi de la maladie et une prise en charge plus efficace grâce à une action coordonnée liée obligatoirement au dossier médical global. En outre, ce trajet de soin permet un remboursement complet des consultations liées à la maladie, pour autant qu’il y ait eu chaque année au moins deux consultations chez le généraliste et une chez le spécialiste. Les patients souffrant d’insuffisancerénalechronique sévère font partie des deux premiers groupes de malades à bénéficier de ce contrat qui exclut cependant les patients dialysés ou transplantés rénaux pris en charge en milieu hospitalier.

Coup d’oeil sur les mesures à venir

De nombreuses mesures reprises dans ce plan seront mises en place au cours des prochains mois et prochaines années. Sachez que, pour l’année 2009 déjà, un budget sera débloqué pour améliorer le traitement de la douleur, via un projet-pilote d’algologie (spécialité étudiant les douleurs et leurs effets sur l'organisme) en milieu hospitalier puis dans des structures ambulatoires. Les frais de transport, pour lesquels il n’existe aucune réglementation fédérale seront également mieux pris en charge. Par ailleurs, des efforts seront faits pour permettre aux malades de concilier vie privée et vie professionnelle grâce à un plus grand cumul des indemnités d’invalidité et des revenus professionnels.

Stéphanie Koplowicz

Publicité
Les maladies de A à Z