Zoom

Le rein bioartificiel est-il pour demain?

En novembre 2004, un rein bioartificiel a été testé aux Etats-Unis sur dix patients. Susceptible d'augmenter l'espérance de vie des personnes atteintes d'insuffisance rénale sévère, cette nouvelle technologie sur laquelle se fondent beaucoup d'espoirs est toujours en phase de recherche clinique.

En attente d'une greffe, les patients atteints d'insuffisance rénale chronique n'ont d'autre choix que de se tourner vers l'hémodialyse ou la dialyse péritonéale, seules techniques capables actuellement de pallier au mauvais fonctionnement des reins. Mais la science n'a sans doute pas encore dit son dernier mot… Dans cette optique, une équipe de chercheurs américains tente depuis une dizaine d'années de mettre au point un reinbioartificiel pouvant être in fine greffé aux patients. Après avoir passé avec succès la phase de tests pré-cliniques sur des animaux, des premiers essais concluants ont été effectués sur quelques patients atteints d'insuffisance rénale sévère.

Le principe du rein bioartificiel

Tapissé de cellules rénales humaines, ce dispositif serait capable, contrairement aux appareils de dialyse classique, d'assurer l'équilibre de l'organisme en eau et sels minéraux. À usage externe dans un premier temps, le rein bioartificiel a donc été conçu dans le but de remplacer les différentes fonctions rénales de manière beaucoup plus efficace et pratique que ce qui peut être fait grâce à la dialyse.

Un nouveau pas a été franchit!

Testée durant moins de 24 heures sur dix patients en stade terminal par l'équipe de David Humes, chercheur à l'université du Michigan, la technique n'a toutefois pas encore fait toutes ses preuves. L'expérience se limitait en effet à s'assurer que le reinbioartificiel puisse améliorer légèrement les chances de survie des patients atteints d'insuffisance rénale très sévère. Au cours de l'expérience, des complications ont nécessité que l'expérience soit interrompue pour certains. Au final, sur les dix participants dont l'espérance de vie était très faible, six ont vécu plus de trente jours. Selon les auteurs de l'étude, le décès des quatre autres patients ne serait toutefois pas directement liés à l'expérience.

Les recherchent se poursuivent…

Le rein bioartificiel est actuellement expérimenté sur cent patients pour des durées plus longues. Comme le souligne Davis Humes, "si ce dispositif démontre son efficacité auprès des personnes atteintes d'insuffisance rénale terminale, l'objectif a long terme pourrait être de mettre au point un dispositif totalement implantable." De quoi améliorer sensiblement la qualité de vie des patients en attente d'une greffe….

Aurélie Bastin

Source: Humes H., Rein International, Octobre 2004; vol. 66: pp 1578-1588.

Publicité
Les maladies de A à Z