Zoom

Sportif mon nouveau rein?

Reprendre une activité physique après une greffe réussie présente de nombreux avantages tant sur le plan psychologique que physique. Avant de commencer ou de recommencer un sport, il est toutefois conseillé aux greffés rénaux de se renseigner auprès de leur médecin quant aux éventuelles mesures de précaution à adopter.

Comme l'explique Philippe Cordier, kinésithérapeuthe aux Cliniques Universitaires Saint-Luc et team manager de l'Association Sportive Belge des transplantés et des dialysés, "l'activité physique contribue à améliorer la qualité de vie des patients mais aussi à atténuer les complications musculaires ou osseuses liées à leur traitement". Les personnes greffées pratiquant un sport ressentiraient donc moins la fatigue, souffriraient moins de problèmes de sommeil et de faiblesse musculaire et se plaindraient moins des effets secondaires liés aux médicaments immunodépresseurs.

Quelle activité physique choisir?

Situé dans l'une des fosses iliaques (partie inférieur de l'abdomen), le greffon est un peu plus vulnérable que s'il était implanté derrière la cavité péritonéale, là où se logent les reins natifs. Pour éviter les risques de traumatismes, certaines activités physiques sont donc déconseillées aux personnes greffées: les sports de combats comme la boxe, la lutte, le judo, le karaté ou l'aïkido, mais aussi les sports avec risques de contacts violents comme l'escrime, le cyclo-cross, le moto-cross, le hockey ou encore le football. Le cyclotourisme, la natation, la marche à pied et le jogging constituent quant à eux le quarté gagnant des sports à pratiquer après une greffe.

Quelques précautions...

En fonction de l'âge et du vécu médical de la personne, les précautions à prendre sont différentes. Comme le précise Philippe Cordier, il n'y a toutefois pas de limite d'âge à la reprise d'un sport après une greffe du rein. "Je souviens d'un anversois de 68 ans qui a recommencé le tennis de table après des années de dialyse et une greffe." Avant de se lancer dans une activité sportive, obtenir le feu vert d'un médecin est tout de même vivement conseillé. Il faut savoir également qu'après une greffe, quelques mois de repos sont indispensables afin de récupérer une meilleure condition physique. "Un muscle atrophié et non stimulé pendant des mois voire des années met du temps avant de retouver une fonctionnalité optimale", souligne Philippe Cordier. "Si un patient reprend trop rapidement une activité physique intense, il existe des risques de micro-fractures au niveau des genoux et des chevilles".

Greffé et sportif de bon niveau, c'est possible!

"S'il ne reçoit pas trop de médicaments immunodépresseurs et s'il ne subit aucun rejet, un greffé rénal est capable de repratiquer un sport à un bon niveau", insiste toutefois Philippe Cordier. "Un bel exemple: Jonah Lomu, ancien ailier vedette des All Black. Après une greffe de rein et 18 mois de repos, ce rugbyman néo-zélandais a pu reprendre la compétition en janvier de cette année. " Sportif professionnel, il a toutefois pu bénéficier d'un traitement de faveur… "Exceptionnellement, le greffon a été placé sous les côtes, dans la loge de l'un des reins natifs. Une intervention beaucoup plus compliquée, certes, mais qui permet au rein greffé d'être mieux protégé contre d'éventuels chocs violents."

Aurélie Bastin, avec la collaboration de Philippe Cordier, kinésithérapeute aux Clinques Universitaires Saint Luc à Bruxelles.

Publicité
Les maladies de A à Z