Zoom

Les statines: quels bénéfices chez les insuffisants rénaux chroniques?

Médicaments prescrits dans le cadre du traitement de l'hypercholestérolémie (taux de cholestérol sanguin trop élevé), les statines pourraient avoir un effet favorable chez les insuffisants rénaux chroniques et les patients greffés.

Les statines sont prescrites depuis des années pour régulariser le taux de cholestérol et, dans une moindre mesure, celui des triglycérides (un lipide). Elles permettent donc, dans de nombreux cas, d’éviter les attaques cardiaques et les problèmes cardio-vasculaires. Aujourd’hui, des études montrent que certaines statines pourraient aider les insuffisantsrénaux chroniques ainsi que les patients ayant subi une greffe de reins à vivre plus longtemps.

Un effet sur la fonction rénale?

Une méta-analyse portant sur plus de 18.000 patients issus de 3 études prospectives montre un léger effet favorable de la pravastatine (médicament de la famille des statines) sur la diminution de la fonction rénale chez les patients insuffisants rénaux chroniques modérés, et ce, indépendamment de leur effet sur le taux de cholestérol.* Par ailleurs, comme l'explique le Dr Wissing, néphrologue à l’hôpital Erasme, "les patients insuffisantsrénaux chroniques présentent un risque cardiovasculaire plus élevé que la population générale. Chez eux, les maladies cardiovasculaires sont la première cause de mortalité. Le risque d'accidents cardiovasculaires parmi ces patients est équivalent à celui des patients diabétiques ou des patients ayant déjà eu un accident cardiovasculaire dans le passé. Il y a donc un large consensus pour que les insuffisantsrénaux chroniques puissent bénéficier des statines au même titre que ces autres catégories à risque." Dans la mesure où elles apportent des bénéfices cardiovasculaires et rénaux, ces médicaments constituent donc une bonne indication de traitement pour les personnes souffrant d'insuffisancerénale.

Des résultats clairs chez les patients greffés

Chez les patients greffés, une large étude prospective et randomisée conduite en double aveugle a confirmé une importante réduction du risque cardiovasculaire.** Ces données ont ensuite été confirmées par des analyses rétrospectives dont certaines suggèrent qu’un traitement par statines est aussi associé à une réduction de la mortalité chez les patients transplantés.*** "30 à 40% des décès de patients greffés sont dus à des accidents cardiovasculaires. Par ailleurs, pratiquement 90% des patients transplantés ont un taux de LDL cholestérol bien au-dessus des normes conseillées. Les statines ont donc un intérêt majeur pour eux."

Quelle prescription?

"Nous n’avons pas de données fiables concernant la prescription des statines chez les insuffisantsrénaux et les personnes dialysées. Mais compte tenu des recommandations actuelles, elles ne sont probablement pas encore suffisamment prescrites." A priori les statines sont bien tolérées par les insuffisantsrénaux chroniques. Chez les patients greffés, par contre, il convient de faire attention. "Certaines statines interagissent avec des médicaments communément prescrits aux personnes greffées, comme la cyclosporine. Il faut donc être très prudent sur les doses."

Stéphanie Paillet

*Sukhija R et coll. : Effect of statins on development of renal dysfunction. Am J Cardiol., 2008; 101 : 975-9.

**Holdaas H et coll. : Effect of fluvastatin on cardiac outcomes in renal transplant recipients: a multicentre, randomised, placebo-controlled trial Assessment of Lescol in Renal Transplantation (ALERT). Lancet 2003; 361:2024.

***Oberbauer R et coll. : Statin use is associated with prolonged survival of renal transplant recipients. J Am Soc Nephrol., 2008; 19 : 2211-2218.

Publicité
Les maladies de A à Z