Témoignages

auto-dialyse-choix-zelfdialyse-keuze

L'auto-dialyse: un choix, un apprentissage

Tony Goovaerts, chef infirmier des Cliniques Universitaires Saint-Luc

Tony Goovearts, chef infirmier des Cliniques Universitaires Saint-Luc, gère le programme d'éducation à la dialyse. Une garantie de liberté et d'autonomie pour tous les patients.

Quels sont les différents types de dialyse?

Il y a l'hémodialyse et la dialyse péritonéale. La dialyse péritonéale se pratique toujours à domicile car elle doit avoir lieu quotidiennement. L'hémodialyse se pratique soit à domicile, soit à l'hôpital, soit dans un centre de dialyse à raison de trois séances hebdomadaires de quatre heures. Environ 90% des patients belges sont traités en hémodialyse hospitalière. Mais ici, à Saint-Luc, grâce à notre programme d'éducation à la dialyse, nous avons jusqu'à 50% des patients qui se prennent en charge à la maison, soit en hémodialyse, soit en dialyse péritonéale.

Les patients ont donc le choix entre hémodialyse et dialyse péritonéale?

Oui. Sauf contre-indications, dans la majorité des cas, les patients peuvent choisir librement. Certains patients préfèrent par exemple la dialyse péritonéale parce qu'ils ont peur du sang, même s'il faut pour cela accepter un petit tube en plastique dans l'abdomen. Les études montrent qu'à cinq ans, les résultats sont identiques pour les deux techniques.

Le programme d'éducation à la dialyse concerne-t-il tous les patients?

Tous les patients passent par un programme d'information de pré-dialyse. Ils visionnent, éventuellement avec leur famille, un DVD qui présente les différents traitements. Ils ont alors le choix, mais nous essayons en général de favoriser l'auto-dialyse car si le patient participe activement à son traitement, il se sent souvent "moins malade".

Il y a ensuite un apprentissage pour ceux qui choisissent l'auto-dialyse.

Oui, pour la dialyse péritonéale, cela se fait en quelques jours. Pour l'hémodialyse, on compte minimum trois semaines. On met aussi les nouveaux patients en contact avec d'autres patients car l'information est toujours mieux acceptée de la part de ceux qui sont passés par là.

Vous possédez aussi à Saint-Luc un centre d'auto-dialyse.

Oui, nous y avons installé six machines. Le centre est ouvert de 6h à 24h tous les jours. Cela permet aux patients qui veulent participer à leur traitement de le faire même si, pour des raisons pratiques, ils ne peuvent pas effectuer la dialyse chez eux (par exemple pour les étudiants en kot).

Publicité
Les maladies de A à Z