Témoignages

pr_jadoul_238x120

Le dépistage précoce est essentiel

Pr M. Jadoul, Saint-Luc

Les maladies rénales sont trop souvent diagnostiquées à un stade avancé qui exige un traitement lourd par dialyse.

Comment dépiste-t-on une maladie rénale?

"Deux méthodes sont surtout préconisées: la prise de sang et l'analyse d'urine. Malheureusement, cette dernière est encore trop rarement utilisée. Tout bilan de santé devrait comporter à la fois une prise de sang mais aussi une analyse d'urine afin de pouvoir détecter au plus tôt la maladie."

Certaines personnes présentent-elles plus de risques que d'autres d'être atteintes d'un trouble de la fonction rénale?

"Bien sûr. Les groupes les plus à risque sont:

- les diabétiques

- les hypertendus.

Dans ces deux cas, un dépistage systématique une fois par an est nécessaire. Il existe également un risque pour les personnes:

- souffrant de maladies cardiovasculaires

- souffrant d'une maladie des voies urinaires

- qui ont des antécédents familiaux de maladie rénale

- qui ont une maladie autoimmune (polyarthrite...)

- qui prennent des médicaments comportant un risque de toxicité rénale (lithium...)

- de plus de soixante ans.

Pour ces personnes, l'idéal est d'effectuer un dépistage tous les deux à trois ans environ.

Comment les personnes n'étant pas considérées comme "à risque" peuvent-elles constater suffisamment tôt un problème de leur fonction rénale?

"C'est plus compliqué car ces personnes ne sont pas invitées à effectuer un dépistage systématique et les reins sont souvent, hélas, de "grands muets". Certains signes assez fréquents mais pas spécifiques peuvent être révélateurs: fatigue, perte d'appétit, troubles de concentration des urines forçant à se lever souvent la nuit pour boire et uriner, hypertension... Mais le meilleur moyen de dépister la maladie reste, comme pour les groupes à risque, la prise de sang et l'examen urinaire lors d'un bilan de santé."

En quoi le dépistage précoce est-il essentiel?

"Il permet souvent de mettre en place un traitement qui ralentira l'évolution de la maladie. Certains médicaments qui réduisent la protéinurie et la tension artérielle et un régime alimentaire spécifique peuvent retarder l'échéance de la dialyse, le traitement de substitution de la fonction rénale. Les maladies rénales qui sont dépistées suffisamment tôt nécessitent moins souvent ce traitement contraignant."

Peut-on prévenir l'insuffisance rénale?

"Mener une vie saine est bénéfique à divers points de vue et pour de nombreux organes dont les reins: une activité physique régulière, un apport en sel modéré, une alimentation saine et variée et l'absence de tabagisme sont les éléments essentiels à la prévention de l'insuffisance rénale."

Propos recueillis par Géraldine Dardenne

Publicité
Les maladies de A à Z