Insuffisance rénale

Traitement

Trouver un donneur compatible

  • Qu’est-ce qu’un donneur compatible?

Le groupe sanguin du donneur et du receveur doivent être compatibles  pour le groupe sanguin ABO.

  • L’analyse des globules rouges

Le rein doit obligatoirement provenir d’une personne dont vous pouvez également recevoir une transfusion sanguine.

  • Les globules blancs

Si votre groupe sanguin est compatible avec celui du donneur, un examen sanguin déterminera les caractéristiques génétiques liées aux globules blancs (système HLA) du donneur et du receveur. Le système HLA du donneur et celui du receveur seront aussi proches que possible.

  • Le donneur ne doit évidemment pas être atteint d’insuffisance rénale ou d’une pathologie pouvant se compliquer d’insuffisance rénale (par exemple le diabète) et être indemne de cancer ou d’infection transmissible (sida).
     
  • Donneur vivant ou décédé

Le rein peut être prélevé sur une personne qui vient de décéder ou sur un donneur vivant. La greffe par un donneur vivant présente plusieurs avantages par rapport à la transplantation provenant d’un donneur décédé. Elle permet de meilleurs résultats, mais aussi la possibilité de planifier le moment de la greffe et d’éviter ainsi de longs délais d’attente. La majorité des reins greffés proviennent de patients en état de mort cérébrale. Ces dernières années, suite à la relative pénurie de donneurs, est apparu le prélèvement d’un rein chez des patients qui ne sont pas en mort cérébrale mais qui ont malheureusement subi des lésions à caractère mortel et chez qui on arrête l’oxygénation. On appelle ce type de donneurs les donneurs à cœur non battant.
Parfois, le père, la mère, un frère ou une sœur se révèle être un donneur vivant compatible car les chances de trouver un rein présentant les mêmes caractéristiques génétiques sont plus élevées chez un membre de la famille immédiate que chez les donneurs non consanguins.
Toutefois, dans certains cas, le conjoint ou un ami proche peut aussi devenir un donneur pour autant qu’il soit ABO compatible (dans ce dernier cas, on tient moins compte de la compatibilité HLA).

  • Vivre avec un seul rein

Les personnes qui font don d’un rein peuvent continuer à mener une vie normale avec un seul rein. Les reins possèdent d’ailleurs une très grande réserve fonctionnelle. Le risque de voir apparaître une hypertension ou une protéinurie sera toutefois légèrement accru.

  • Eurotransplant

Lorsque le patient est déclaré prêt pour la transplantation, il est inscrit sur une liste d’attente d’Eurotransplant, une organisation internationale qui coordonne la répartition des organes donnés en fonction de la compatibilité HLA. Lorsqu’une telle opportunité se présente, le patient en est averti et il est invité à se présenter d’urgence dans l’hôpital où il sera greffé.

  • Délai d’attente

Le temps d’attente pour une transplantation peut être long, parfois plus de deux ans. Ce délai dépend de plusieurs facteurs: le nombre limité d’organes disponibles, le groupe sanguin et le type de tissu du patient (largement répandu ou non). C’est une des raisons pour lesquelles la greffe avant le recours à la dialyse s’est répandue ces dernières années. On l’appelle greffe préemptive. Ce type de greffe permet également de réduire les risques liés à l’hémodialyse.

Ecrit par Dr Peter MareenLire l’article suivant

Pour suivre l'actualité médicale, abonnez-vous aux newsletters MediPedia.
iStock_000005935759XSmall
Témoignages
trajet-de-soins-zorgtraject_238x120
Jan Donck, néphrologue à l’AZ Sint- (…)
maladies-renales-genetiques-genetische-nierziekten_238x120
Bruno Woitrin, Président de l'AIRG (…)
encadrement-dialyse-begeleiding-dialyse_238x120
Tatiana Diakun, infirmière spécialisée (…)
En vidéos
Voyage au sein de la fonction rénale
Publicité
Les maladies de A à Z