Intestin irritable

Diagnostic

L'importance des symptômes

Un diagnostic par exclusion

Le diagnostic du SII est souvent posé par exclusion, lorsqu'un patient souffre de douleurs abdominales, mais que les examens ne détectent rien d'anormal. De plus en plus de médecins considèrent toutefois que les examens complémentaires (de type coloscopie) ne sont pas toujours nécessaires. La description des symptômes, ainsi que leur caractère chronique, peut suffire à poser le diagnostic de SII.

Les critères de Rome III

Des critères internationaux, dits "Rome III" ont été établis par des spécialistes pour guider les médecins dans leur diagnostic.

Douleurs ou gêne abdominale doivent être présentes au moins 3 jours par mois, et ce pendant au moins 3 mois durant les 6 derniers mois.

Ces symptômes doivent être associés à au moins 2 des signes suivants:

  • amélioration après la défécation,
  • survenue des douleurs associée à une modification de la fréquence des selles,
  • survenue des douleurs associée à une modification de la consistance des selles.
Certains signes doivent alerter

En revanche, la présence de certains "drapeaux rouges" doit alerter. Parmi ceux-ci:

  • du sang dans les selles,
  • une perte de poids anormale,
  • le fait d'être anémique,
  • des antécédents familiaux de cas de cancer du côlon.

La présence de l'un de ces critères implique d'effectuer des examens poussés, comme une colonoscopie, pour déterminer une éventuelle pathologie plus grave que le SII.

Ecrit par Jonathan BarbierLire l’article suivant

Pour suivre l'actualité médicale, abonnez-vous aux newsletters MediPedia.

A lire aussi

Témoignages
Danny De Looze, gastroentérologue à l’UZ Gent | Danny De Looze, maag-darmspecialist aan het UZ Gent
Danny De Looze, gastroentérologue à l’ (…)
intestin-riitable-kine-medium
Marianne Fondeur, kinésithérapeute
intestin-irritable-regime-crise-prikkelbare-darm-dieet-opstoot
Marie Barea, Hôpital Erasme
Publicité
Les maladies de A à Z