Zoom

anxiete-depression-intestin_560x230

Anxiété, dépression et intestin: quel lien?

Dépression, anxiété, phobie, TOC... Quels sont les troubles anxieux et dépressifs qui sont le plus souvent liés au syndrome de l'intestin irritable? Et pourquoi?

Différents troubles dépressifs et anxieux sont liés au SII

On estime actuellement qu'à peu près 60% des personnes qui souffrent du syndrome de l'intestin irritable sont aussi touchées par un trouble dépressif ou anxieux. Mais cette catégorie de troubles est très variée, allant de la dépression majeure à une phobie spécifique en passant par l'anxiété généralisée. Une étude publiée en mars 2009 dans le Journal of Anxiety Disorders a cherché à déterminer exactement quels troubles étaient liés au SII.

Et il s'avère que tous les troubles anxieux et dépressifs ne sont pas égaux face au syndrome de l'intestin irritable. Voici ceux qui sont souvent présents en même temps que le SII:

  • Trouble panique (le fait de faire régulièrement des crises de panique, angoisse aiguë et intense qui s'accompagne de signes physiques comme des palpitations ou une difficulté à respirer)
  • Anxiété généralisée (anxiété quotidienne, sur de nombreux sujets, pendant six mois ou plus)
  • Dépression

En revanche, les personnes souffrant des troubles anxieux ou dépressifs suivants ne présentent pas plus de syndrome du côlon irritable que la population générale:

  • Phobie sociale (peur des inconnus ou de certaines situations sociales qui peut aller jusqu'à empêcher toute vie sociale)
  • Phobies concernant un objet ou une situation bien spécifiques
  • Troubles obsessionnels compulsifs.

Pourquoi ce lien entre anxiété, dépression et intestin irritable?

Les médecins n'ont pas encore élucidé entièrement le lien entre les deux troubles. Certaines pistes sont cependant avancées. La première est celle du système immunitaire. Il est en effet affecté par le stress, mais aussi très impliqué dans le fonctionnement des intestins. Certains spécialistes avancent aussi l'hypothèse que les personnes souffrant de troubles anxieux ou dépressifs seraient plus sensibles à des mouvements normalement indolores du système digestif. Inversement, certains pensent que les personnes souffrant de SII pourraient être plus affectées par le stress émotionnel. Enfin, il semble que la dépression et/ou l'anxiété rendent plus difficile une prise en charge efficace du SII.

Publicité
Les maladies de A à Z