Comprendre

Malaria et moustiques

Les moustiques vecteurs de la malaria

La malaria se transmet par la piqûre de certains moustiques anophèles femelles, aussi appelés «vecteurs de la maladie». Sur quelques centaines d'espèces de moustiques anophèles répertoriées, 60 à 70 sont capables de transmettre la malaria. Seule la femelle pique. L'infection débute lorsqu'un moustique porteur du parasite se pose sur un sujet et perce un petit vaisseau sanguin (capillaire) afin de s'alimenter en sang.
Le parasite va alors être injecté, via la salive de l'insecte, dans le sang humain. Plus tard, si un autre moustique pique cette personne infectée, il pourra à son tour devenir porteur du parasite et le transmettre à sa prochaine victime.

Des moustiques actifs la nuit

Les espèces de moustiques anophèles qui transmettent la malaria sont surtout présentes en Afrique subsaharienne, en Asie et en Amérique du Sud. Elles piquent principalement la nuit (du crépuscule au lever du soleil) et se reproduisent surtout dans les amas peu profonds d'eau douce, comme les flaques, les rizières… Cette prédilection pour les zones humides, comme les marais, est d'ailleurs à l'origine du nom «paludisme» («palus» signifie «marais» en latin).

Ecrit par Julie LuongLire l’article suivant

Pour suivre l'actualité médicale, abonnez-vous aux newsletters MediPedia.
malaria-moustiques-malaria-muggen
Les maladies de A à Z