Mélanome

Comprendre

Quels sont les autres types de cancer de la peau?

Kératoses actiniques

Les kératoses actiniques sont des taches superficielles de couleur rosée, squameuses, qui apparaissent sur les zones de la peau exposées au soleil, c’est-à-dire le visage, le cuir chevelu des hommes chauves, le dos des mains, les avant-bras, le décolleté. Elles sont souvent davantage perceptibles au toucher que visibles. Elles provoquent parfois des démangeaisons, et peuvent aussi saigner en cas de contact.

Les kératoses actiniques touchent principalement les personnes à partir de 50 ans et résultent la plupart du temps d’une exposition prolongée et fréquente au soleil. Plus la peau est claire, plus le risque de développer cette anomalie cutanée est élevée.

Ces kératoses doivent être considérées comme un stade préliminaire de cancer de la peau même si seulement un petit pourcentage d’entre elles (de l’ordre de 5%) se transformeront en cancer invasif (carcinome épidermoïde ou spinocellulaire) et ce, après un délai souvent long, de l’ordre de cinq, dix ou vingt ans. Il incombe au dermatologue de les traiter pour éviter cette évolution.

Carcinome basocellulaire

Le carcinome basocellulaire est le cancer de la peau le plus fréquent chez les personnes de race blanche C’est aussi le plus fréquent de tous les cancers. Il apparaît généralement chez les personnes âgées, à partir de 60 ans, mais l’âge moyen diminue depuis plusieurs dizaines d’années.

Cette tumeur cutanée se développe la plupart du temps dans la région de la tête et du cou, mais aussi sur le tronc. Il en existe différents types. La forme la plus fréquente est le carcinome basocellulaire nodulaire. Il a l’aspect d’un nodule cutané en relief, rose, à la surface brillante. Sur le tronc, on trouvera souvent la forme dite pagétoïde, ou superficielle qui se présente sous forme d’une zone rosée, plane, de croissance lente.

Une cause importante du carcinome basocellulaire est l’exposition excessive et aiguë au soleil, surtout chez les personnes à peau claire.

De manière générale, le carcinome basocellulaire a un bon pronostic et les métastases sont rarissimes.

Carcinome épidermoïde

Le carcinome épidermoïde ou carcinome spinocellulaire est la deuxième forme de cancer de la peau la plus fréquente, après le carcinome basocellulaire. Un carcinome épidermoïde se développe le plus souvent au départ de kératoses actiniques ou plus rarement de cicatrices de brûlures.

Ce cancer de la peau touche principalement les personnes de plus de 70 ans. Le carcinome épidermoïde siège principalement dans la région de la tête et du cou, mais peut également apparaître sur d’autres parties du corps exposées au soleil, comme la poitrine et les bras. Comme pour le carcinome basocellulaire, les lésions provoquées par les UV constituent un facteur de risque majeur.

Les carcinomes spinocellulaires ressemblent aux carcinomes basocellulaires, mais leur surface est plus en relief et est recouverte d’une croûte. Ce type de tumeur est souvent confondu avec une verrue.

Enfin, le risque de métastases est un peu plus élevé - d’au moins 5% - que dans le carcinome basocellulaire. Celles-ci ne surviennent néanmois que si la tumeur n’est dépistée qu’à un stade avancé.

 

lire le chapitre suivant

Pour suivre l'actualité médicale, abonnez-vous aux newsletters MediPedia.
types-cancer-peau-soorten-huidkanker_180x180
Les maladies de A à Z