Mélanome

Diagnostic

Comment se pose le diagnostic de cancer de la peau?

Le diagnostic du dermatologue

Généralement, l’expérience du dermatologue lui permet de voir à l’œil nu s’il s’agit d’une lésion bénigne et de distinguer un grain de beauté ordinaire d’un mélanome.

Ensuite, le dermatologue examine le grain de beauté au dermatoscope. Grâce à un système de grossissement et surtout grâce à une lumière particulière qui pénètre dans la peau, cet instrument permet de visualiser de multiples structures et couleurs invisibles à l’œil nu. Si le dermatologue est formé à cette technique, il pourra interpréter ces images et réaliser un meilleur diagnostic: des mélanomes plus précoces seront détectés et moins de lésions bénignes seront excisées.

Si le dermatologue suspecte un mélanome, il va réaliser une première intervention et essayer de retirer entièrement la tache suspecte. Ce prélèvement est ensuite envoyé chez l’anatomopathologiste pour analyse au microscope. Rarement, si la lésion de la peau ne peut pas être enlevée entièrement, car trop grande, une simple biopsie est pratiquée.

Certains dermatologues spécialisés dans le dépistage du mélanome réaliseront un cliché dermoscopique de la lésion si elle n’est que peu suspecte et demanderont de revoir celle-ci après 3 mois afin d’évaluer son évolution dans le temps. Cette technique permet d’éviter de très nombreuses excisions inutiles et n’est pas dangereuse pour autant qu’elle soit appliquée par des dermatologues formés à cette technique.

Le diagnostic de l’anatomopathologiste

Le pathologiste examine la peau au microscope pour déterminer s’il s’agit d’une lésion bénigne ou d’un mélanome, c’est-à-dire d’une tumeur maligne.

Si c’est un mélanome, le pathologiste va évaluer à quelle profondeur la tumeur s’est étendue dans la peau. Pour ce faire, il mesure l’épaisseur de la tumeur, ou indice de Breslow, en dixièmes de millimètres. En règle générale, plus la lésion est superficielle, meilleur est le pronostic.

Lire l’article suivant

Pour suivre l'actualité médicale, abonnez-vous aux newsletters MediPedia.
Les maladies de A à Z