Parkinson

Évolution

Maladie de Parkinson: lune de miel et fluctuations

Lune de miel

La majorité des patients parkinsoniens qui débutent un traitement avec la levodopa vont ressentir une amélioration considérable des symptômes. Cependant, l'effet de ces médicaments va avoir tendance à s'estomper avec le temps. C'est pourquoi on parle de lune de miel en début de traitement. Ce sont les années pendant lesquelles le traitement aura un maximum d'efficacité avec un minimum d'effets secondaires.

Les fluctuations de fin de dose

Après quelques années, des fluctuations vont apparaître. Ces variations de l'état du patient peuvent être de fin de dose, ce qui signifie qu'elles surviennent à la fin de l'effet du précédent comprimé, avant la prise du suivant. Elles se manifestent, 2 à 3 heures après la prise du traitement, par la réapparition de difficultés à la marche, d'un ralentissement général, y compris de la pensée. Le patient peut se retrouver bloqué, incapable d'avancer, de parler, de se mouvoir… jusqu'à la prise du comprimé suivant. Ces fluctuations peuvent obliger le patient à fragmenter la prise de ses médicaments en prenant la même dose totale de levodopa huit fois par jour plutôt que quatre fois, par exemple.

Fluctuations ON/OFF

Avec l'évolution de la maladie, des fluctuations imprévisibles peuvent également apparaître. C'est ce qu'on appelle les symptômes ON/OFF, en référence à un interrupteur qu'on aurait soudainement allumé ou éteint. Contrairement aux fluctuations de fin de dose, elles surviennent n'importe quand, sans que rien ne puisse les annoncer.

Ecrit par Dr Philippe ViolonLire l’article suivant

Pour suivre l'actualité médicale, abonnez-vous aux newsletters MediPedia.
Publicité
Les maladies de A à Z