Zoom

aide-emploi-tewerkstellingsmaatregelen_493x200

Parkinson: les aides à l’emploi

Continuer à travailler lorsqu’on est atteint de la maladie de Parkinson? C’est possible. Il existe d’ailleurs des aides publiques pour vous permettre de rester au travail malgré la maladie.

Avec l’annonce de la maladie de Parkinson, beaucoup de choses sont remises en question. En ce compris votre emploi si vous êtes encore en âge de travailler. Il est certain que, tôt ou tard, la maladie finira par affecter votre travail. Faut-il pour autant renoncer à toute vie professionnelle? Certainement pas. La déprime guette souvent les personnes atteintes de la maladie de Parkinson. Le fait de rester actif est un excellent moyen pour conserver le moral. Pour inciter votre patron à vous garder malgré la maladie, sachez qu'il existe des aides publiques.

Quelles aides à l’emploi pour les parkinsoniens?

Les deux principales aides à l'emploi sont:

  • La prime à l’aménagement ou l'adaptation du poste de travail. Exemple: les touches de votre ordinateur sont devenues trop petites pour vous, et vous avez besoin d’un clavier adapté. Votre employeur peut être remboursé de la différence entre le coût du matériel spécialisé et celui du matériel standard.
  • La prime de compensation ou d'insertion. Si vous souffrez, par exemple, de blocages, lors des phases "off" de la maladie, il y a des moments où vous n’êtes tout simplement pas en mesure d’exercer votre fonction convenablement. Vous pouvez avoir aussi besoin de l’assistance d’une autre personne dans certaines circonstances pour effectuer votre tâche. Tout cela représente une perte pour l’employeur, qui peut être compensée financièrement.

Comment obtenir ces aides à l’emploi?

Deux organismes se chargent d’accorder des primes aux employeurs pour le maintien à l’emploi des personnes handicapées: l’Agence Wallonne pour l’Intégration des Personnes Handicapées (AWIPH) et le service Personne Handicapée Autonomie Recherché (PHARE) à Bruxelles. Pour en bénéficier, il vous faut d’abord être reconnu comme personne handicapée auprès de l’un de ces deux organismes. Ce statut peut être obtenu en leur envoyant un rapport médical de votre neurologue. Ensuite, votre patron pourra introduire sa demande de prime à l’AWIPH si vous habitez en Région wallonne, ou auprès du service PHARE si vous êtes domicilié à Bruxelles.

Publicité
Les maladies de A à Z