Zoom

parkinson-douleur-pijn_493x200

Maladie de Parkinson et douleur

Les troubles moteurs sont souvent à l'avant-plan de la maladie de Parkinson. Cependant plus de la moitié des patients vont également se plaindre de douleurs. Le point sur un symptôme négligé.

Plus de la moitié des patients parkinsoniens se plaignent de douleurs. Or, la douleur est souvent le symptôme oublié des consultations de neurologie. L'attention des médecins et patients est centrée sur les problèmes de marche, d'écriture, de tremblement au risque de parfois oublier les lancements, raideurs, troubles de la sensibilité... qui peuvent apparaître durant la maladie de Parkinson. Douleurs, qui dans de rares cas, peuvent être un des premiers symptômes.

Douleur musculaire et articulaire

Les problèmes de marche, le ralentissement des mouvements, la perte de la spontanéité de certains mouvements, les problèmes de posture avec le tronc et la tête penchés en avant sont souvent responsables de douleurs musculaires et articulaires. Ceci, d'autant plus que les patients parkinsoniens ont, dans la majorité des cas plus de 50 ans, et souffrent donc également de tous les petits bobos liés au vieillissement.
Parmi ces douleurs musculaires et articulaires, citons:

  • le syndrome de l'épaule gelée caractérisée par une douleur, un enraidissement des épaules
  • des douleurs de hanches
  • des douleurs lombaires et cervicales.

 

Les douleurs articulaires

Les mêmes mauvaises postures ou mouvements difficiles peuvent entraîner une progression plus rapide des phénomènes d'arthrose. Les patients parkinsoniens peuvent donc présenter fréquemment des sciatiques liées à la compression d'une racine nerveuse au niveau du bas de la colonne.

Les dystonies

Les dystonies sont des douleurs très particulières. Elles sont causées par une contraction involontaire et prolongée d'un muscle, un peu comme une crampe. Les dystonies sont fréquentes dans la maladie de Parkinson.
Elles peuvent toucher différents endroits du corps: tronc, jambes, mains, visage...
Les orteils qui se recroquevillent le matin sont souvent décrits par les patients comme un épisode douloureux.
Ces dystonies sont fréquemment présentes le matin avant la première prise de médicament ou entre deux prises, lorsque le médicament perd de son effet. Le traitement consiste alors à augmenter ou fractionner les doses de levodopa.
Dans tous les cas, si vous souffrez de douleurs, parlez-en avec votre médecin !

Publicité
Les maladies de A à Z