Zoom

parkinson-taches-compliquees-parkinson-moeite-cognitieve-taken_493x200

Parkinson: quand les tâches se compliquent…

Les personnes atteintes de la maladie de Parkinson éprouvent souvent des difficultés à exécuter des tâches complexes. Quels sont ces problèmes et comment évolueront-ils?

Moins visibles que les symptômes moteurs, les troubles intellectuels qui touchent les parkinsoniens concernent principalement les fonctions dites "exécutives". Celles-ci sont nécessaires à la réalisation d’activités complexes qui nécessitent une capacité de planification, d’anticipation, d’organisation… Dans la vie quotidienne nous faisons constamment appel à ces fonctions exécutives: pour préparer à manger, pour réparer un robinet, pour rechercher de l’information…

Des troubles cognitifs à la démence

Un parkinsonien peut ainsi se retrouver dans l’incapacité d’enchaîner et d’organiser une série d’actions précises. Un exemple parmi d’autres: si un événement inattendu survient quand il effectue une tâche, il peut tout simplement oublier cette dernière. Si son petit-fils lui saute sur les genoux alors qu’il rangeait ses clés, il peut par exemple oublier où se trouve son trousseau. C’est la mémoire de travail, de courte durée, qui permet de retenir ce que l’on est en train de faire, qui est défectueuse chez les parkinsoniens. Ce problème rend l’exécution d’une tâche difficile, voire impossible.

Ces troubles cognitifs, lorsqu’ils sont présents, s’accentuent généralement au fil du temps. Ils sont d’autant plus prononcés que la personne est âgée et que la maladie est installée depuis longtemps. Leur aggravation peut progressivement conduire à l’apparition d’une véritable démence. L’autonomie de la personne est alors compromise.

Démence de type Parkinson

Les troubles cognitifs liés à la maladie de Parkinson sont généralement discrets dans un premier temps. Leur fréquence est donc très difficile à définir. En outre, les autres symptômes de la maladie comme les troubles de la parole ou la dépression amènent parfois une confusion dans leur diagnostic.

Bien que la démence du parkinsonien ne soit pas exactement la même que celle du patient atteint de la maladie d’Alzheimer, leur prise en charge médicale se ressemble. Des mesures d’accompagnement (de type aide à domicile) et d’éducation de l'entourage peuvent, comme dans la maladie d’Alzheimer, aussi être mises en place.

Publicité
Les maladies de A à Z