Zoom

wii-493x202

Une console de jeux pour les parkinsoniens?

Certains fabricants de consoles de jeux font leur publicité en avançant qu’elles permettent d’adopter un «mode de vie plus sain». Mais que peuvent-elles offrir aux patients parkinsoniens?

L’exercice physique ralentit la progression du Parkinson

Des études ont montré que, dans les premiers stades de la maladie de Parkinson, l’exercice physique est une méthode efficace pour en ralentir l’évolution. Cet effet ne se réduit pas aux paramètres physiques. Une activité physique régulière permet aussi de repousser les limites psychiques et favorise les interactions sociales. Comment est-ce possible? En fait, l’entraînement physique booste la capacité d’adaptation du cerveau ainsi que ses prestations.

Autre constat: la kinésithérapie classique supervisée par un kinésithérapeute permet de réduire le risque de chutes. Les patients parkinsoniens sont plus stables sur leurs jambes et gardent mieux leur équilibre. Un programme réalisé chez soi comprenant le même type d’exercices peut-il aussi permettre d'atteindre ce résultat?

S’entraîner avec une console de jeux

Pour répondre à cette question, des chercheurs ont choisi d’étudier la Nintendo Wii Fit, une console de jeux permettant d’exercer plusieurs sports. Par exemple faire du ski (slalom ou saut) avec la planche «balance board» (sur laquelle reposent les deux pieds), ou pratiquer le golf et le bowling sans planche. Le joueur suit ses mouvements sur l’écran de la TV et accumule des points si ses prestations sont bonnes.

Une moitié de patients parkinsoniens et une moitié de personnes en bonne santé, généralement les conjoints, ont reçu un programme d’entraînement de 6 semaines. La première séance s’est passée sous la supervision d’un moniteur. Leur équilibre a été testé avant le démarrage du programme, ainsi qu’après 3 et 6 semaines de pratique.

Une amélioration plus lente dans le cas du Parkinson

Les scientifiques ont constaté une amélioration de l’équilibre tant chez les parkinsoniens que chez les conjoints en bonne santé. Chez les patients parkinsoniens, cette amélioration a toutefois été plus lente.

Exemple: un des tests consistait à rester en équilibre sur une seule jambe. Après 6 semaines, les parkinsonniens sont parvenus à rester aussi longtemps sur une jambe que les conjoints après 3 semaines d’entraînement.

La clé du succès? Le plaisir de bouger

Ce programme d’entraînement a été un grand succès. Que les chercheurs expliquent aussi par le plaisir que les participants ont retiré de s’être entraînés en compagnie de leur conjoint ou conjointe, parfois même de leurs enfants ou petits-enfants.

En outre, l’esprit d’émulation a aussi joué: tout le monde veut gagner des points et réaliser les meilleures prestations. Non seulement les muscles sont stimulés mais la bonne humeur aussi.

Et si, en plus, ce type d’utilisation des consoles de jeux permet d’avoir un meilleur équilibre et de moins tomber, alors on peut dire que les patients parkinsoniens joignent l’utile à l’agréable...

Publicité
Les maladies de A à Z