Zoom

pesticides-pesticiden_493x200

Les dangers de l'exposition aux pesticides

Selon une étude française menée auprès d'agriculteurs, l'exposition à certains pesticides doublerait le risque de survenue de la maladie de Parkinson.

Deux fois plus de risque

Des chercheurs ont comparé un groupe de patients atteints de la maladie de Parkinson à un groupe de personnes non malades. Ces deux panels étaient composés d'hommes du même âge et de la même région, tous agriculteurs. Selon les résultats, le risque de contracter la maladie de Parkinson augmenterait avec le nombre d'années d'exposition à certains pesticides. En effet, les patients parkinsoniens avaient utilisé plus souvent des pesticides et durant un plus grand nombre d'années que les témoins. Au final, les chercheurs estiment que les agriculteurs exposés aux pesticides avaient un risque presque deux fois plus élevé de développer la maladie de Parkinson que ceux qui n'en utilisaient pas!

Les insecticides organochlorés

Les insecticides de type organochloré (produit de synthèse dérivé du chlore), sont particulièrement incriminés. Pour cette famille de pesticides, qui regroupe par exemple le lindane et le DDT, le risque de survenue de la maladie en cas d'exposition serait jusqu?à 2,4 fois plus élevé. Très utilisés jusque dans les années 1970, ces insecticides sont aujourd'hui interdits en Belgique et par l'Union européenne mais ils se caractérisent par une persistance dans l'environnement plusieurs années après leur utilisation.

Eduquer et protéger

Les chercheurs estiment en outre que l'implication d'autres types de pesticides moins souvent utilisés ne peut être exclue. Ces résultats soulignent la nécessité d'éduquer les utilisateurs professionnels de pesticides à un meilleur usage et de mettre en place des mesures de protection pour eux comme pour la population en général.

Publicité
Les maladies de A à Z