Polyarthrite

Médicaments

Les traitements biologiques de la polyarthrite rhumatoïde

Apport des biothérapies

Apparus à la fin des années 90, les traitements biologiques sont des anticorps qui agissent de manière ciblée contre certaines protéines de notre organisme impliquées dans la polyarthrite rhumatoïde. Il en existe plusieurs types, parmi lesquels les anti-TNF alpha, les inhibiteurs de l'interleukine 6 et les modulateurs de l’activité des lymphocytes B et T.

Les différentes familles de traitements biologiques

  • Les anti-TNF alpha infliximab (Remicade®), etanercept (Enbrel®) et adalimumab (Humira®) – sont des anticorps monoclonaux, ressemblant à ceux produits par le corps humain, qui vont agir spécifiquement contre le TNF alpha (Tumor Necrosis Factor). Le TNF alpha est une molécule essentielle dans le déclenchement et le maintien de l'inflammation. En effet, dans les maladies inflammatoires rhumatismales, le processus naturel de l'inflammation ne s'arrête pas spontanément. Les anti-TNF ont donc pour objectif de contrôler cette inflammation qui attaque et détruit les propres tissus de l'organisme et en particulier les articulations dans le cas de la polyarthrite.
  • Les interleukines sont des molécules dont certaines d’entre elles, l’interleukine 6 notamment – le tociluzimab (RoActemra®) – jouent, comme le TNF alpha, un rôle important dans le développement et l’entretien de l'inflammation. Les inhibiteurs de l'interleukine 6 sont également des anticorps monoclonaux.
  • Les anticorps monoclonaux dirigés contre les lymphocytes B et T, des types particuliers de globules blancs: le rituximab (Mabthera®) et l’abatacept (Orencia®).

Ces traitements biologiques sont administrés en association avec le méthotrexate (LedertreXate®) à l’exception des inhibiteurs de l’interleukine 6 qui peuvent, dans certains cas, être prescrits seuls (en monothérapie). Le choix du traitement et donc d'une combinaison traitement biologique avec le methotrexate ou d'une monothérapie dépend d'une série de paramètres liés à la maladie et au patient lui-même. N'hésitez pas à en parler avec votre médecin.

Ces traitements biologiques permettent le plus souvent de contrôler la polyarthrite et dans certains cas d’atteindre une rémission prolongée, notamment chez les personnes chez qui les traitements de fond classiques ne sont pas efficaces ou mal tolérés. Ils sont donc réservés aux cas de polyarthrite sévère.

Ils s'administrent sous forme d'injection sous cutanée ou intraveineuse. Ils nécessitent une surveillance médicale régulière.

Traitements biologiques: pour qui et dans quelles conditions?

Comme ils agissent directement sur le système immunitaire responsable de la défense de notre organisme, les traitements biologiques peuvent causer certains effets indésirables et sont notamment associés à un risque accru d’infections bactériennes et virales. Ainsi il faut s'assurer, par exemple, que le patient ne souffre pas ou n'a pas souffert de tuberculose qui pourrait être réactivée par les traitements. Les traitements biologiques sont aussi coûteux, raison pour laquelle il est impératif de répondre à certaines conditions (échec ou intolérance des traitements de fond classiques) pour pouvoir en bénéficier. Ils sont prescrits par les rhumatologues.

Lire l’article suivant

Pour suivre l'actualité médicale, abonnez-vous aux newsletters MediPedia.
traitements-biologiques-biologische-geneesmiddelen_180x180
Publicité
Les maladies de A à Z