Poux

A l'école

Recommandations officielles vis-à-vis des poux

Un traitement anti-poux rapide

Tant du côté de la Communauté Française que de la Région Flamande, on ne prend pas les poux à la légère. En présence de poux à l'école, on demande que les parents de l'enfant ou des enfants concerné(s) soient prévenus et incités à appliquer un traitement dans les deux jours.

Il n'est, en principe, pas obligatoire de garder l'enfant infesté à la maison. En effet, les poux de tête sont extrêmement courants chez les jeunes enfants. Les poux peuvent en outre être présents depuis plusieurs semaines sans qu'aucun symptôme ne se soit manifesté. Dans des cas exceptionnels, en Communauté Française, l'école peut réclamer l'éviction de l'enfant touché pendant 4 jours au grand maximum et toujours avec un accompagnement du centre PMS (psycho-médico-social). Du côté de la Région Flamande, on privilégie la prévention et de nombreux outils de sensibilisation sont mis à la disposition des parents, des écoles et du grand public via le site Web de la Vlaams Agentschap Zorg & Gezondheid.

Information et prévention

Dans leurs recommandations, les deux Communautés insistent sur la nécessité d'informer les enfants. Ainsi, en cas de pédiculose d'un élève, toute la classe devra bénéficier d'une séance d'information. Le message à communiquer aux enfants est extrêmement clair: avoir des poux n'est ni révélateur d'un manque d'hygiène, ni dangereux et ne doit aucunement justifier un rejet de la part des camarades de classe.

Ecrit par Stéphanie Koplowicz

Pour suivre l'actualité médicale, abonnez-vous aux newsletters MediPedia.
Les maladies de A à Z