Témoignages

informer-parents-poux-informeren-ouders-luizen

Informer les parents sur les poux

Dominique, 43 ans, directrice d'école

Les épidémies de poux sont fréquentes dans les écoles primaires. Pour éviter que les choses ne prennent trop d'ampleur, Dominique informe les parents au plus vite de la situation.

La médecine scolaire contre les poux

"Lorsque je suspecte la présence de poux, souvent à cause de démangeaisons répétées, je sollicite avant tout l'aide de la médecine scolaire. A ma demande, le médecin et/ou l'infirmière affectés à l'école viennent examiner scrupuleusement l'enfant chez qui on soupçonne une pédiculose, ainsi que tous ses petits camarades de classe. Pour les enfants chez qui on détecte clairement la présence de poux ou de lentes, on glisse un petit mot dans le journal de classe demandant d'effectuer un traitement."

Instaurer au plus vite un traitement anti-poux

"Les directives gouvernementales nous interdisent -sauf rares exceptions- d'exclure les enfants porteurs de poux. Et c'est très bien comme cela! Nous veillons d'ailleurs bien à ne jamais les stigmatiser. Cependant, je regrette parfois que les parents ne soient pas tous coopératifs. Certains réagissent immédiatement mais d'autres prennent les choses à la légère et l'épidémie met parfois de longues semaines avant de s'éteindre!"

Publicité
Les maladies de A à Z