Rhinite allergique

Traitement

Les traitement médicamenteux

Les antihistaminiques

Pour soigner les symptômes allergiques, le médecin peut prescrire des antihistaminiques -administrés par voie orale ou par injection- qui vont directement bloquer le processus allergique en empêchant l'action de l'histamine, cette substance libérée par les cellules porteuses d'IgE et responsable des symptômes allergiques. Contrairement aux premières versions, les antihistaminiques dits de "deuxième génération" entraînent beaucoup moins de phénomènes de somnolence et sont donc nettement plus confortables.

Les décongestionnants

Les décongestionnants (gouttes ou spray pour le nez), appelés aussi vasoconstricteurs, sont fréquemment utilisés pour soulager l'obstruction nasale dans le rhume des foins. Déconseillés chez la femme enceinte, ils ne doivent pas être utilisés plus de 3 à 5 jours consécutifs. Leur utilisation prolongée peut en effet entraîner une rhinite dite "médicamenteuse", qui n'arrangera pas la première!

Les corticostéroïdes nasaux

Les corticostéroïdes nasaux en spray permettent de lutter contre l'inflammation nasale et de soulager ainsi les symptômes de l'allergie. Contrairement aux corticostéroïdes par voie générale, ils sont très bien supportés, les contre-indications étant très peu nombreuses. Certains de ces sprays associent décongestionnants et corticoïdes.

Ecrit par Julie Luong

Pour suivre l'actualité médicale, abonnez-vous aux newsletters MediPedia.
traitement-medicamenteux
Les maladies de A à Z